En clair
Toutes les réponses aux questions essentielles de l’actu

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
19.01.2022 à 12 H 11 • Mis à jour le 19.01.2022 à 12 H 35
Par

n°738.Selon Oxfam, les inégalités se sont scandaleusement creusées pendant la pandémie du Covid-19

« Les 10 hommes les plus riches du monde ont doublé leur fortune tandis que les revenus des 99 % restants de la population se sont détériorés pendant la pandémie de Covid-19.  » C’est l’une des conclusions du rapport « Les inégalités tuent », publié par l’organisation non gouvernementale Oxfam, à l’occasion de l’Agenda de Davos, l’événement en ligne du World Economic Forum (WEF) qui remplace le Forum de Davos en raison d’Omicron.


Une augmentation sans précédent

Selon Oxfam, les milliardaires ont vu leur fortune augmenter de plus de 5 000 milliards de dollars pendant la pandémie, exacerbant ainsi les inégalités économiques alors que la crise sanitaire plongeait des millions de personnes à travers le monde dans la pauvreté.


En utilisant les données compilées par Forbes, Oxfam indique dans son nouveau rapport que la richesse totale des milliardaires est passé de 8 600 milliards de dollars en mars 2020 à 13 800 milliards de dollars en novembre 2021, une augmentation plus importante que celle enregistrée sur les 14 années précédentes combinées.


De plus, les auteurs du rapport estiment que le monde compte un nouveau milliardaire toutes les 26 secondes, tandis que 99 % de la population mondiale est dans une situation pire à cause des blocages, de la baisse du commerce international, de la baisse du tourisme international, et en conséquence, 163 millions de personnes supplémentaires ont été poussées dans la pauvreté.


Bien que les inégalités soient antérieures à la pandémie, le rapport soutient qu’elles ont été accentuées par les politiques publiques d’aide à l’économie. En effet, les banques centrales ont injecté 16 000 milliards de dollars dans l’économie mondiale afin de la maintenir. Étant donné qu’une grande partie de ces plans de relance ont bénéficié aux marchés financiers, ces mesures de soutien ont fini par remplir les poches des milliardaires en plein boom boursier. On cite Elon Musk (Tesla), Jeff Bezos (Amazon), Bernard Arnault et sa famille (LVMH), Bill Gates (Microsoft), Larry Ellison (Oracle), Larry Page (Google), Sergey Brin (Google), Mark Zuckerberg (Facebook), Steve Ballmer (Microsoft) et Warren Buffett (Berkshire Hattaway).


La richesse combinée des 10 principaux milliardaires, a doublé pendant la pandémie et est désormais six fois supérieure à celle des 3,1 milliards de personnes les plus pauvres du monde, selon le rapport.


Selon les auteurs du rapport, le rythme effréné auquel les inégalités se creusent « n’est pas le fruit du hasard, mais le résultat de choix politiques et économiques faits dans l’intérêt d’une infime minorité́. ». En raison de la nature même des structures économiques actuelles, nous nous retrouvons dans un monde incapable de faire valoir les droits des personnes les plus vulnérables et marginalisées lorsque la pandémie a frappé, mais qui permet aussi activement aux plus riches d’exploiter cette crise à leur profit.


Violence économique

Le rapport d’Oxfam, également basé sur des données de la Banque Mondiale, indique que le manque d’accès aux soins de santé, la faim, le sexisme et la dégradation du climat contribuent à un décès toutes les quatre secondes.


Ainsi, par rapport à la situation d’avant la crise de la Covid-19, le rapport estime que 163 millions de personnes supplémentaires vivent aujourd’hui dans la pauvreté, avec moins de 5,50 dollars par jour. La pandémie a également fait reculer l’égalité des sexes, avec 13 millions de femmes au travail de moins qu’en 2019 et plus de 20 millions de filles qui risquent de ne jamais retourner à l’école.


En outre, « l’apartheid vaccinal » a coûté la vie à des millions de personnes qui auraient pu être sauvées si elles avaient été vaccinées. Cette situation est due au fait que de nombreux pays parmi les plus riches du monde accumulent des vaccins mais ne tiennent pas leurs promesses de les partager avec le monde en développement.


Quelles solutions ?

Afin de promouvoir activement une plus grande égalité économique et tendre vers l’égalité raciale et de genre, Oxfam appelle les gouvernements à modifier les règles de l’économie et de répartir plus équitablement le pouvoir et les revenus.


Pour ce faire, l’ONG propose des solutions fiscales, dont un impôt exceptionnel de 99 % sur les richesses accumulées durant la pandémie par les 10 hommes les plus riches au monde. A lui seul, cet impôt permettrait de lever 812 milliards de dollars. Ensuite, cette richesse doit être à protection sociale universelles garantissant une sécurité de revenus pour tous.


Enfin, Oxfam demande la levée des droits de propriété intellectuelle sur les vaccins Covid-19 pour permettre une production plus large et une distribution plus rapide.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite