En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
05.01.2017 à 14 H 31 • Mis à jour le 05.01.2017 à 14 H 31
Par

Affaire Chaïmae: le dernier mis en cause condamné à 8 ans de prison ferme

Le tribunal de première instance de Meknès a condamné le 4 janvier, un des agresseurs de Chaïmae, tenancière de la cafeteria de l’université de la ville, à 8 ans de prison ferme et à une amende de 60 000 dirhams. Il avait été interpellé après une courte cavale en août dernier. Les huit autres jeunes impliqués dans l’affaire, avaient écopé de peines allant de 2 à 6 ans de prison ferme, le 27 juillet 2016. Ces étudiants du courant Al barnamaj al-marhali (que l’on peut traduire par Programme d’étape), d’obédience marxiste-léniniste, avaient menotté la jeune fille, lui avaient bandé les yeux et rasé le crâne. Motif invoqué : elle était soupçonnée d’espionner leurs activités au profit d’un groupe d’activistes concurrent.


Lire aussi : Comment Al barnamaj al-marhali s’est transformé en idéologie sectaire, sacralisée et ultra-violente ?

Par
Revenir au direct