En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
07.03.2018 à 13 H 40 • Mis à jour le 07.03.2018 à 13 H 40
Par
Fraude fiscale

Affaire du riad de Marrakech: les Balkany renvoyés devant le tribunal

Le maire de Levallois-Perret, Patrick Balkany, et son épouse Isabelle, ont été renvoyés devant le tribunal pour fraude fiscale. Le couple est soupçonné de ne pas avoir déclaré au fisc plusieurs millions d’euros en dissimulant ou en sous-évaluant une partie de son patrimoine.


De sources proches du dossier, les Balkany ont été renvoyés devant le tribunal pour fraude fiscale. Le couple a été renvoyé le 22 février en correctionnelle dans le cadre d’une information judiciaire ouverte en 2015 à la suite d’une plainte de l’administration fiscale, ont indiqué ces mêmes sources, confirmant une information initiale d’Europe 1.


Les magistrats soupçonnent l’édile et son épouse de ne pas avoir déclaré au fisc plusieurs millions d’euros en dissimulant ou en sous-évaluant une partie de leur patrimoine. Ils ont eu recours à des montages sophistiqués pour dissimuler trois villas à l’étranger : deux propriétés à Saint-Martin acquises via des sociétés du Liechtenstein dont ils seraient les ayants-droit réels, et un riad à Marrakech.


La propriété marocaine a été achetée en 2010 pour plus de 5,8 millions d’euros par une société civile immobilière marocaine, acquisition financée par deux sociétés panaméennes, comme l’a montré l’enquête du Desk. La justice soupçonne le couple de s’être dissimulé derrière ces deux structures au Panama, en utilisant comme prête-nom l’un de leurs proches, Jean-Pierre Aubry, ex-directeur général de la société d’économie mixte d’aménagement de Levallois-Perret.

Revenir au direct