En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
10.08.2020 à 23 H 49 • Mis à jour le 11.08.2020 à 00 H 01
Par
État d'urgence sanitaire

À Agadir, des clients de cafés embarqués pour non-port du masque

L’amende de 300 dirhams pour non-port du masque semble connaître des applications pour le moins étranges. Dans une vidéo diffusée par Hespress, on peut voir un agent d’autorité débarquer dans des cafés et, accompagné d’agents de forces auxiliaires, embarquer tous les clients qui ne portent pas de masque de protection.


Les séquences sont parlantes : l’agent d’autorité se dirige directement vers un client attablé, seul, dans un café, pour lui demander de lui montrer sa bavette et de la mettre. S’il ne le fait pas, il est de suite embarqué. D’autres personnes sont interpellées dans la rue et également conduites à l’estafette des forces auxiliaires.


Pour rappel, depuis ce 9 août, la décision d’infliger une amende de 300 dirhams à toute personne qui viole l’état d’urgence sanitaire est effective. L’amende doit être payée par le contrevenant qui ne respecte pas les consignes des autorités publiques telles que le non-port du masque auprès de l’agent d’autorité ou de l’officier ayant constaté le manquement. Un procès-verbal est rédigé et les 300 dirhams sont à payer sur les lieux de l’infraction. Pourtant, dans son application comme on peut le constater, nous sommes bien loin du texte… 

Revenir au direct