En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
18.08.2019 à 21 H 10 • Mis à jour le 19.08.2019 à 01 H 43
Par
Algérie

Ahmed Benchemsi finalement expulsé du territoire algérien

Le Procureur de la République près le Tribunal de Sidi M’Hamed de la wilaya d’Alger, a ordonné dimanche 18 août, l’expulsion d’Ahmed Réda Benchemsi, directeur de la communication et du plaidoyer pour le Maghreb et Moyen-Orient de Human Rights Watch, ont rapporté plusieurs médias algériens.


« Une décision judiciaire a été prise pour l’expulser en dehors du territoire national », a notamment rapporté la chaine de télévision Ennahar TV.


Arrêté plusieurs heures au soir du 9 août lors de la mobilisation populaire du hirak algérien aux abords de la rue Didouche Mourad, l’ancien journaliste, fondateur de TelQuel, avait été relâché, mais contraint de demeurer en Algérie pour répondre à plusieurs reprises (à partir du 13 août) à des convocations de la police, puis au tribunal. Ses documents de voyage et certains de ses effets personnels (smartphone et ordinateur) lui avaient été confisqués alors qu’il était confiné à son hôtel, a appris Le Desk.


Il est entré en Algérie en provenance du Maroc « sans aucune autorisation officielle lui permettant d’agir en tant que représentant de l’organisation américaine », ont estimé les autorités d’Alger, selon les mêmes sources médiatiques locales. « Les résultats de l’enquête préliminaire ouverte à son sujet indiquent que la présence de Benchemsi sur le territoire national est dans le cadre d’un agenda étranger visant à infiltrer ledit mouvement (hirak, ndlr)  », ont-elles prétendu pour ordonner son expulsion vers le Maroc.

Revenir au direct