En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
06.11.2018 à 12 H 23 • Mis à jour le 06.11.2018 à 12 H 23
Par
Agriculture

Akhannouch sollicite le cabinet IFED pour sauver son Plan Maroc Vert

Selon Maghreb Confidentiel, l’Agence pour le développement agricole (ADA), placé sous la tutelle du ministère de l’agriculture, a retenu le 29 octobre le cabinet d’études IFED (Ingénierie, formation, études et développement) pour élaborer un « plan de pérennisation du pilier II » du Plan Maroc Vert (PMV), dédié à l’accompagnement social des petits agriculteurs.


La mission dévolue au cabinet présidé par Mohamed Abdelhakim El Alami, ex-cadre de l’Agence de développement social, un habitué des contrats avec le ministère, de trouver les moyens de pérenniser les 700 projets « solidaires » lancés dans le cadre du pilier II, dont 183 ont été achevés. Au total, 800 000 petits exploitants sont concernés par celui-ci.


Ce contrat « a été signé dix jours après qu’Akhannouch a été recadré par Mohammed VI qui l’a enjoint de mettre l’accent sur le volet social du PMV », fait remarquer la même source.


Selon TelQuel qui a interrogé El Alami, la mission « stratégique » de l’IFED, « remportée par appel d’offres » sera étalée sur six mois. Une première phase sera consacrée au diagnostic des projets et sera suivie par la proposition de modèles de pérennisation pérennisation des futurs projets.


Le Plan de Aziz Akhannouch a jusque-là favorisé les grands propriétaires exportateurs de fruits et légumes, comme l’avait démontré notre enquête sur le sujet.

Revenir au direct