En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
07.02.2019 à 12 H 43 • Mis à jour le 07.02.2019 à 12 H 45
Par
Maroc-USA

Pompeo satisfait du Maroc sur l’Iran, le Venezuela et Daech, mais minimaliste sur le Sahara

La première session du groupe de travail Afrique relevant du Dialogue stratégique Maroc-Etats Unis, s’est tenue, mardi à Washington, dans le but de « consolider la coopération sur la base des intérêts communs des deux pays en Afrique », indique mercredi le Département d’Etat américain.


« Les délégations des deux pays ont convenu de capitaliser sur les initiatives en cours pour traiter les questions politiques, économiques et sécuritaires auxquelles fait face le continent », a précise le bureau du parole de la diplomatie américaine, dans une note aux médias.


Les deux délégations ont, en outre, examiné de nouvelles opportunités pour une possible coopération triangulaire en Afrique, y compris le développement des secteurs de la finance, du commerce, de l’autonomisation des jeunes, ainsi que la lutte contre le terrorisme, le renforcement des capacités des services de sécurité de la région et la consolidation de la gouvernance.


Suite à la décision prise, en septembre dernier, par le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita, et le Secrétaire d’État américain, Michael Pompeo, de relancer le Dialogue stratégique Maroc-États Unis, cette première session s’est tenue avec la participation d’une importante délégation interministérielle marocaine conduite par Mohcine Jazouli, ministre délégué chargé de la coopération africaine.


« Bourita, et Pompeo, ont examiné les moyens d’élargir la coopération bilatérale aux questions régionales, tout en réaffirmant le partenariat stratégique de longue date unissant les États-Unis et le Maroc », rapporte la MAP.


Lors de cette rencontre, à laquelle a pris part l’Ambassadeure du Roi à Washington, Lalla Joumala Alaoui, les deux responsables « ont réaffirmé le partenariat stratégique de longue date unissant les États-Unis et le Maroc et examiné les opportunités d’élargir la coopération aux questions régionales », a déclaré le porte-parole adjoint du département d’Etat, Robert Palladino.


Le chef de la diplomatie américaine a « reconnu la participation constructive du Maroc aux pourparlers avec l’Envoyé personnel du Secrétaire général des Nations Unies pour le Sahara », tout en remerciant le Royaume « pour ses efforts résolus dans la lutte contre l’influence néfaste de l’Iran dans la région », souligne Palladino.


Pompeo a également tenu à exprimer ses remerciements au Maroc pour son soutien au Président par intérim du Venezuela, Juan Guiadó, poursuit la même source.


Par ailleurs, Pompeo et Bourita ont discuté de la prochaine conférence ministérielle sur la promotion d’un avenir de paix et de sécurité au Moyen-Orient, relevant que ce conclave sera une étape importante vers la construction d’un cadre de sécurité plus solide pour cette partie du monde, a indiqué le porte-parole adjoint du département d’Etat.


Cette entrevue s’est déroulée en marge de la participation de Bourita à la Réunion ministérielle de la Coalition mondiale anti-Daech.


La visite à Washington a été l’occasion pour le ministre de rencontrer d’autres responsables de l’administration américaine, notamment le sous-secrétaire d’Etat chargé des affaires politiques américaines, David Hale.

Revenir au direct