En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
23.01.2017 à 21 H 07 • Mis à jour le 23.01.2017 à 21 H 28
Par

Careem porte plainte contre les agresseurs de l’une de ses “Captains”

Suite à l’attaque survenue dimanche 21 janvier à 1h du matin contre une conductrice de Careem, la compagnie de VTC qui offre un service de transport personnalisé via une application dédiée, a précisé dans un communiqué diffusé le 23 janvier avoir porté plainte auprès des autorités. « Une investigation policière est en cours », explique Careem, précisant que sa Captain, blessée dans le guet-apens que lui ont tendus plusieurs taxis rouges sur le Bd de la Résistance à Casablanca, « a été prise en charge » sur le plan médical, les soins ayant naturellement été assumés par Careem. Comme nous l’expliquions plus tôt, les attaques contre les nouveaux opérateurs de transport urbain Careem et Uber se sont multipliées à Casablanca. Selon nos sources, le modus operandi, particulièrement violent est orchestré par les détenteurs d’agréments de taxis urbains – certains disposent de plus d’une centaine- qui offrent des primes aux taxi drivers pour chaque action d’intimidation. C’est ce qui explique que les conducteurs soient systématiquement visés par une nuée d’agresseurs. Ceux-ci s’attaquent particulièrement aux Captains de la flotte de Careem, qui dans sa politique de parité, emploie un nombre conséquent de femmes, cibles considérées comme faciles par les agresseurs. Pour garantir un maximum de sécurité à ses conductrices, Careem a par exemple développé un système de prévoyance via Telegram qui alerte sa flotte estimée à un millier de véhicules sur les menaces encourues dans certains secteurs de la ville.


©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct