logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
07.09.2022 à 07 H 29 • Mis à jour le 07.09.2022 à 07 H 47 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Gaz

Chariot utilisera le GME pour livrer son gaz du projet Anchois, un accord signé avec l’ONHYM

L'accord permettra au gaz issu du projet d'Anchois, d'être acheminé via le GME vers différents acheteurs potentiels.

La société énergétique Chariot a annoncé ce mercredi avoir signé un accord de raccordement de pipeline avec l'Office national des Hydrocarbures et des Mines (ONHYM) sécurisant l'accès au principal Gazoduc Maghreb Europe (GME) au Maroc. Le GME, détenu et exploité par l'ONHYM, s'étend de l'est du Maroc jusqu'au nord du pays, à Tanger, rappelle-t-on, et ensuite vers l'Espagne.


L'accord permettra au gaz issu du projet d'Anchois, d'être acheminé via le GME vers différents acheteurs potentiels.


Dans une déclaration faite à l'occasion, Pierre Raillard, patron de filiale marocaine de Chariot, affirme « être heureux d'annoncer la signature de cet accord de raccordement de pipeline avec notre partenaire sur la Licence Lixus, l'ONHYM. Cela rapproche Chariot d'un pas de plus vers la livraison du premier gaz du gisement Anchois aux clients potentiels en utilisant le gazoduc GME ».


« Le projet gazier d'Anchois est un projet hautement stratégique, compte tenu de la volatilité continue des marchés mondiaux de l'énergie et de sa proximité avec le gazoduc international GME », fait-il savoir.


La possibilité d'un branchement au GME avait déjà été abordée par un article du Wall Street Journal (WSJ), en janvier dernier. Comme le rappelait le journal américain, le GME peut transporter plus de 400 milliards de pieds cubes de gaz par an.


Le gazoduc était à l’arrêt depuis le 1er novembre, en raison de la rupture des relations diplomatiques entre Rabat et Alger. Il avait été cependant réactivé en sens inverse pour que l'Espagne puisse livrer le Maroc en gaz. Une donne qui pourrait changer à l'avenir si le Maroc développe suffisamment de gisements de gaz, comme le soulignait l'article du WSJ.


Entre temps, les ressources gazières de la licence Lixus, où justement l'ONHYM est associé à hauteur de 25 % aux côtés de Chariot, avaient été revues à la hausse à travers des certifications indépendantes, comme nous le rapportions précédemment.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct