En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
24.05.2020 à 16 H 48 • Mis à jour le 24.05.2020 à 16 H 51
Par
Laâyoune

Détenus dans des conditions inhumaines, des migrants en grève de la faim

Détenus par les autorités locales à Laâyoune depuis le 20 mars, 80 migrants subsahariens ont décidé, depuis quelques jours, de faire grève de la faim pour dénoncer les conditions de leur incarcération.



Dans un précédent article, nous faisions état de l’existence de deux centres de rétention situés à Laâyoune et Nador parmi d’autres comme à Tarfaya où plusieurs migrants subsahariens sont détenus. Avec les circonstances actuelles liées à la pandémie du Covid-19, leurs conditions de détention se situent dans la limite de légalité et violent les règles les plus élémentaires de sécurité sanitaire.


D’après leurs témoignages plusieurs souffriraient d’allergies et d’infections depuis leur arrivée. Des cas de mutinerie sont relevés avec, dans ces lieux où la loi est bafouée par les autorités.

Revenir au direct