En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
26.06.2020 à 11 H 23 • Mis à jour le 26.06.2020 à 15 H 13
Par
Subventions

El Ferdaous : un plan d’urgence de près de 200 MDH destiné à la presse

Au parlement, devant la commission de l’enseignement, de la culture et de la communication, le ministre Othman El Ferdaous a annoncé des mesures phares pour un plan d’urgence de soutien à la presse. Suite à des rencontres avec les professionnels de la presse, le ministre chargé de la Culture, de la Jeunesse et des Sports dit que « la subvention classique n’est pas suffisante. On doit aller vers quelque chose d’exceptionnel. Nous avons travaillé avec le ministère de l’Economie pour débloquer un plan d’urgence afin de sauver la presse écrite », explique-t-il.


Pour cela, selon El Ferdaous, 5 mesures ont été prises. La première concerne le déblocage de 75 millions de dirhams qui iront directement à la presse écrite. « Nous avons reçu plus de 130 demandes de soutien de médias », explique le ministre Parmi les dossiers, reçus : la presse papier, 40 titres, la presse régionale 22, la presse électronique 29 et et 4 dossier de publications bénéficiaires dans le cadre du pluralisme. 8 titres de presse papier ont demandé pour la première fois une subvention, tandis que 32 site électroniques ont également fait la demande pour la première fois. L’aide devrait être versée pour pouvoir payer les salaires du mois de juillet, août puis septembre, indique-t-on.


Deuxième mesure, la presse écrite devra fournir une liste de ses créanciers. Le ministère de l’Economie se proposera d’être le compte fournisseur en payant directement les fournisseurs. Pour cette mesure, ce sont 75 millions de dirhams qui sont débloqués.


Autre mesure, 15 millions de dirhams qui devront aller directement aux imprimeries dont la production dépasse les 500 000 exemplaires. Quatrième mesure, la société Sapress qui bénéficiera de 15 millions de dirhams sous forme de soutien direct. Enfin, les radios privées devront également bénéficier de 15 millions de dirhams.


Au total, il est question d’une aide de 205 millions de dirhams.


Revenir au direct