En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
29.07.2020 à 18 H 03 • Mis à jour le 29.07.2020 à 18 H 03
Par
Libération

El Mortada Iamrachen gracié par le roi

Arrêté en juin 2018 à Al Hoceima durant le Hirak rifain, El Mortada Iamrachen avait été condamné en appel le 14 novembre à cinq ans de prison ferme pour « apologie du terrorisme ». Ce 29 juillet, son nom figure parmi la liste des graciés par le roi, à l’occasion de Aïd al-Adha, attestent des proches de El Mortada.


Pour rappel, El Mortada Iamrachen avait été injustement accusé de faire l’apologie du terrorisme. Sur Facebook, il avait notamment rapporté les faits de l’assassinat de l’ambassadeur russe à Ankara. Faisant le lien, la justice lui avait reproché d’avoir porté des propos extrémistes.


Pourtant, comme le rappelait Human Rights Watch, El Mortada Iamrachen avait plutôt été questionné sur l’organisation du Hirak et ses détails opérationnels, dans ce mouvement où il était très actif et souvent présenté comme la figure pacifiste du Hirak. On lui reprochait notamment son activisme.

Revenir au direct