logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
18.11.2020 à 17 H 30 • Mis à jour le 18.11.2020 à 17 H 33
Par
Investissement

Emmerson a complété son étude d’impact environnemental et social de sa future mine de potasse à Khemisset

« Emmerson, cotée en bourse, a achevé tous les axes de travail requis pour son étude d’impact environnemental et social (ESIA) pour le projet de potasse de Khemisset, au Maroc, et la soumettra bientôt aux organismes gouvernementaux compétents pour approbation », a annoncé l’entreprise par voie de communiqué.


La société britannique qui compte exploiter le gisement de potasse de Khemisset situé à environ 80 km de Rabat, affirme que son équipe de projet, en collaboration avec la société basée au Maroc Phenixa, a consulté les différentes parties prenantes du projet à chaque étape et a inventorié la législation marocaine applicable.


Emmerson avait débuté l’étude complète d’évaluation des impacts environnementaux et sociaux (ESIA) de son projet en janvier dernier et devait la conclure durant le premier semestre 2020.


Le site de Khemisset, projet de développement de la potasse potentiellement de classe mondiale (avec celui de Colluli en Erythrée et de Sintoukola au Congo), avec un coût de production des plus compétitifs pourrait bénéficier d’une aide de l’Etat allant jusqu’à de 40 millions de dollars , soit 10 % du total des dépenses en capital du projet sous forme de subventions et d’avantages fiscaux supplémentaires.


Une première étude de cadrage réalisée en novembre 2018 par Golder Associates avait estimé la valeur nette actuelle (VAN) ou Net Present Value (NPV) après impôt du projet à 795 millions de dollars, soit un taux de rentabilité d’environ 29,8 %, pour une production annuelle de 800 000 tonnes de potasse sur 20 ans. Bonifiés, les nouveaux chiffres publiés par Emmerson le 28 octobre dernier font état d’une hausse de 72 % des ressources minérales à 537 millions de tonnes d’une teneur moyenne de 9,24 % K2O.


Le projet, ainsi réévalué, devrait finalement rapporter un EBITDA annuel moyen de 236 millions de dollars et une valeur actuelle nette (VAN) après impôts de 1,14 milliard de dollars. La valeur totale de la potasse contenue dans la ressource a été réévaluée à environ 30 milliards de dollars, sur la base d’un prix de 360 dollars /tonne. L’estimation des ressources minérales (ERM) a été réalisée conformément à la norme JORC.


L’étude ESIA sur la qualité de l’air, les nuisances sonores potentielles, la flore, la faune, les eaux de surface et souterraines et les sites du patrimoine culturel est une étape essentielle à franchir pour l’octroi de permis d’exploitation.


« Nous sommes convaincus que les résultats de nos travaux démontreront que Khemisset va être acceptée comme une nouvelle mine de potasse importante au profit du Maroc et des actionnaires d’Emmerson », a déclaré le PDG Graham Clarke.


Le projet minier devrait augmenter le PIB local par habitant d’environ 40 %, assure une étude universitaire commanditée par la firme. Elle créera, selon la même source, 2 385 emplois directs et indirects pendant la construction, estime l’étude, tandis que la mine opérationnelle créera 1 500 emplois –  comprenant 760 employés directs –  l’entreprise visant à occuper 90 % des postes avec des personnes de la région de Khemisset et des communautés environnantes.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct