En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
06.04.2018 à 16 H 47 • Mis à jour le 06.04.2018 à 16 H 47
Par
Justice

En recrutant pour sa défense Randy Dixon, Bouachrine internationalise son procès

Nouvelle donne dans le procès Bouachrine, incarcéré en février suite à des accusations diverses de violences sexuelles : le journaliste Taoufik Bouachrine, fondateur du groupe de presse Akhbar Al Yaoum a musclé sa défense, comme le révèle le site Alyaoum24 (appartenant au même journaliste) en s’adjugeant les services d’un ténor du barreau britannique, connu des prétoires au Proche-Orient, l’avocat Randy Dixon, selon les détails apportés ce jour par Yabiladi.


Connu pour sa proximité avec le Qatar, pour avoir notamment défendu il y a quelques années trois ressortissants de l’émirat qui avaient accusé Abou Dhabi de les avoir torturés durant leur détention, Me Dixon, expert en droit international, a pour stratégie d’internationaliser le cas Bouachrine en recourant à des instances internationales telles que la Commission africaine des droits de l’Homme de l’Union africaine », ou encore le Groupe de travail sur les détentions arbitraires des Nations Unies, auxquels font appel certains condamnés originaires du Sahara Occidental.


Yabiladi rappelle que ce même avocat mène campagne pour faire connaître au monde les exactions commises par certains belligérants du conflit yéménite.


Reporté à maintes reprises, le procès du journaliste a été ajourné au 11 avril.

Par
Revenir au direct