En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
08.03.2021 à 19 H 49 • Mis à jour le 10.03.2021 à 19 H 34
Par
Justice

Extradition vers l’Arabie saoudite: les avocats d’Al-Hasani rappellent ses origines marocaines

D’après l’agence de presse Reuters, une première audience a eu lieu ce lundi dans le cadre de l’affaire d’Osama Al Hasani, l’Australien d’origine saoudienne menacée d’extradition vers le pays du golfe. Al Hasani a été entendu par un juge marocain en vue de son extradition. Il avait été arrêté le 8 février dernier à son arrivée au Maroc.


D’après Reuters, citant l’épouse d’Al Hasani, le tribunal marocain n’a pas encore rendu son verdict. Son arrestation au Maroc a eu lieu à la suite d’un avis d’Interpol déposé par l’Arabie saoudite, précisant qu’il est recherché par les Saoudiens pour une affaire de vol, rapporte l’agence de presse citant un responsable du ministère marocain de la Justice.


En vue de le défendre, ses avocats ont rappelé les origines marocaines d’Osama Al Hasani, relevant que les documents saoudiens mentionnent qu’il est né d’un père marocain, précise Reuters. La loi marocaine empêchant l’extradition de Marocains vers d’autres pays, sa défense semble se reposer sur cet argumentaire pour éviter tout transfert vers l’Arabie saoudite.


« Les circonstances de sa détention et de son éventuelle extradition préoccupent l’Australie », a déclaré un porte-parole du ministère australien des Affaires étrangères à Reuters par courrier électronique. Ses proches, dont notamment sa femme, disent craindre pour la vie de Al Hasani, rappelant le précédent de l’affaire de Jamal Khashoggi, journaliste saoudien tué par son pays. Un appel a été lancé à l’adresse des autorités marocaines pour sa libération.





Par
Revenir au direct