En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
29.10.2020 à 00 H 13 • Mis à jour le 29.10.2020 à 00 H 13
Par
CCG

Garantie: les associations de microcrédit sont aussi concernées (Benchaâboun)

Les mécanismes de garantie concernent non seulement les banques, mais également les associations de microcrédit destinées au secteur informel, particulièrement à l’artisanat, a affirmé mercredi à Rabat, le ministre de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun.


Ainsi, l’offre de la Caisse centrale de garantie (CCG) inclut deux produits destinés aux activités génératrices de revenus, qui sont financées par les associations de microcrédit, a souligné Benchaâboun qui répondait à des interventions des membres de la Commission des finances et du développement économique à la chambre des représentants, lors de la discussion générale du PLF-2021.


Il s’agit de « Damane Express », un premier produit dédié au financement des Très petites entreprises (TPEs) et des auto-entrepreneurs, opérant dans tous les secteurs à l’exception de la promotion immobilière et de la pêche en haute mer, a-t-il précisé.


Ce mécanisme garantit à hauteur de 70 % les crédits octroyés par les associations de microcrédit destinés à l’investissement et aux charges d’exploitation, avec un minimum de 10 000 dirhams, a-t-il noté, ajoutant que le taux de garantie de ce produit atteint jusqu’à 80 % du prêt initial pour les entités appartenant principalement à des femmes entrepreneures.


S’agissant du deuxième produit « Damane microfinance », le ministre a relevé qu’il s’agit d’une ligne de crédit au profit des associations de microcrédit, visant à octroyer des prêts à des taux d’intérêt préférentiels ne dépassant pas 2 %, pour les TPE et les auto-entrepreneurs, notant que les prêts alloués dans ce cadre, ne dépassent pas 20 % du total du montant du prêt, dans la mesure où le montant du prêt garanti par l’Etat est à hauteur de 20.000 dirhams pour chaque projet.


Revenant sur le taux de réalisation des investissements publics, Benchaâboun a fait noter que ces derniers ont évolué d’une manière significative durant les dernières années, avec un taux de réalisation de 78 % pour les investissements du Budget général de l’Etat à fin 2019, et de 72 % pour les Etablissements et entreprises publics (EEP).


A fin septembre 2020, le taux de réalisation des investissements du budget général de l’Etat a avoisiné 54 %, tandis que celui des EEP s’est établi à près de 49 %, a-t-il ajouté.

Par
Revenir au direct