logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
16.12.2021 à 10 H 21 • Mis à jour le 16.12.2021 à 10 H 21
Par
Exploration

Gisement d’Anchois : début des opérations de forage

La société britannique Chariot Oil &  Gas, spécialisée dans l’exploration gazière, a annoncé mercredi via un communiqué que la plate-forme de forage Stena Don a été acheminée sur le site du projet de développement gazier d'Anchois, pour « effectuer des opérations de forage ».


Les opérations dureront 40 jours et « commencent immédiatement », selon les mots d'Adonis Pouroulis, PDG de Chariot. Les travaux consisteront principalement à forer le puits d'appréciation d'Anchois, et devraient permettre de confirmer le volume potentiel de ressources gazières, évalué à 28,3 milliards de mètres cubes, mais également d'estimer la qualité du réservoir, la productivité du puits, et de fournir un futur puits de production pour le développement du champ.


En septembre dernier, Chariot Oil and Gas avait signé un contrat avec la société de forage offshore Stena Drilling pour utiliser sa plateforme de forage Stena Don pour le puits d’appréciation du gaz d’Anchois.


Quelques semaines plus tard, la compagnie britannique avait annoncé avoir trouvé un acheteur pour la future production de gaz du gisement offshore d’Anchois, situé au large de Larache. Un protocole d’accord avait été signé dans la foulée avec un « groupe énergétique international de premier plan ». Chariot Oil and Gas avait toutefois gardé secrète l’identité de l’acheteur.


Le protocole d’accord sur la vente de gaz prévoit la livraison d’un volume journalier de près de 40 millions de pieds cubes de gaz, pour une durée maximale de 20 ans. En plus de la promesse d’achat, un cadre avait également été défini pour établir un partenariat de longue durée entre les deux parties.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct