En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
28.06.2018 à 21 H 31 • Mis à jour le 29.06.2018 à 15 H 40
Par
Hirak

Hamid El Mahdaoui écope de trois ans de prison ferme

Le fondateur du site Badil.info était poursuivi pour « non dénonciation d’un crime portant atteinte à la sureté intérieure de l’Etat ». Son cas a été dissocié de celui des 53 accusés du Hirak jugés par le même tribunal à des peines particulièrement lourdes allant pour la figure de proue du mouvement, Nasser Zafzafi et certains de ses co-accusés jusqu’à 20 ans de réclusion

La Chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca a condamné, ce jeudi 28 juin en milieu de soirée, le fondateur du site d’information Badil.info à 3 ans d’emprisonnement ferme, une peine assortie d’une amende de 3 000 dirhams.


El Mahdaoui avait été précédemment poursuivi selon les dispositions du code pénal pour « incitation des citoyens à enfreindre la loi par des discours et slogans proférés sur un lieu public et participation à l’organisation d’une manifestation interdite ». Il avait été arrêté à Al Hoceima lors du rassemblement interdit par les autorités le 20 juillet 2017 et condamné à 3 mois, puis à une année de prison en appel..


Pour cette seconde affaire, El Mahdaoui était poursuivi par le même parquet de Casablanca pour « non dénonciation de l’atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat », après avoir été en contact avec un Marocain résident à l’étranger soupçonné d’avoir eu pour projet « d’introduire des armes au Maroc », selon l’accusation.


Son cas a été dissocié de ceux des des 53 accusés du Hirak jugés par le même tribunal à des peines particulièrement lourdes allant pour la figure de proue du mouvement Nasser Zafzafi et certains de ses co-accusés jusqu’à 20 ans de réclusion.


Le tribunal a vécu avant l’énoncé du verdict une longue tirade d’El Mahdaoui qui a suscité un tonnerre d’applaudissements. La sentence a quant à elle provoqué l’émoi dans l’assistance.

Revenir au direct