logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
15.09.2022 à 09 H 09 • Mis à jour le 15.09.2022 à 09 H 09 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Automobiles

La commercialisation par Auto Hall des marques Alfa Romeo, Fiat, Jeep et Abarth lancée

Comme nous le rapportions fin juillet dernier, le groupe Auto Hall, présidé par Abdellatif Guerraoui, entamé, depuis le 1er septembre, la commercialisation des marques Abarth, Alfa Romeo, Fiat, Fiat Professional et Jeep, dans ses premiers showrooms situés dans les villes de Casablanca et Marrakech, annonce un communiqué diffusé ce mercredi. « Le site de Fès démarrera avant la fin du mois de septembre », fait-on savoir.



« Le site Auto Hall de Casablanca, d’une surface de 3 000 m², est situé dans l’axe de l’autoroute Casablanca-Rabat et comprend un espace d’exposition de 750 m², un atelier d’entretien et de réparation ainsi qu’un magasin de pièces de rechange », indique-t-on.


Le communiqué ajoute que « le showroom de Marrakech quant à lui, est situé au sein de la succursale d’Auto Hall qui se trouve sur l’axe de la route Marrakech-Casablanca et offre également un service complet aux clients ».


Auto Hall affirme que « les deux sites ont été préparés en conformité avec les standards internationaux de Stellantis et garantissent à la clientèle un service de qualité aussi bien lors de la vente que pour le service après-vente ».


« La commercialisation et le service après-vente des marques Abarth, Alfa Romeo, Fiat, Fiat Professional et Jeep s’étendra de manière progressive à travers d’autres villes du Royaume », peut-on lire.


« Cette activité consolidera la collaboration entre Stellantis et Auto Hall, déjà partenaires dans le cadre de l'importation et la distribution des marques Maserati et Opel au Maroc », conclut-on.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct