En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
28.03.2018 à 13 H 05 • Mis à jour le 28.03.2018 à 17 H 30
Par
Business

La holding royale SNI change de nom et devient Al Mada

La Société nationale d’Investissement (SNI) a décidé, mercredi, de changer de nom pour devenir Al Mada et d’adopter la signature « Positive Impact ». Cette décision, qui marque l’aboutissement de la mutation profonde de la Société engagée depuis 2014 et qui est arrivée aujourd’hui à maturité, a été prise lors de la réunion à Casablanca du Conseil d’administration de la SNI, annonce la MAP.


« Ce nouveau nom va accompagner le développement à venir du fonds, aujourd’hui présent dans 24 pays en Afrique, avec plus de 6,5 milliards de dirhams investis sur le continent hors Maroc en 2017, et ce, dans 7 secteurs structurants de la croissance africaine », a indiqué la société dans un communiqué.


« Avec ce changement de dénomination, Al Mada entend affirmer, en tant que fonds d’investissement privé panafricain à long terme, sa vocation internationale et sa mission de partenaire de premier plan du développement économique du continent africain », poursuit le communiqué.


« Al Mada est un acteur du développement économique au Maroc et plus largement en Afrique. Ce changement de nom exprime ainsi notre engagement dans l’accompagnement sur la durée de grands projets structurants pour une croissance durable et partagée à l’échelle panafricaine », a commenté le Conseil d’administration.


Ce changement de nom s’accompagne en outre de l’adoption d’une nouvelle signature « Positive Impact », traduisant la volonté d’Al Mada de produire une empreinte positive et inclusive sur le long terme, a-t-il ajouté.


Le conseil d’administration a également réaffirmé « l’ambition de la Société de participer à la modernisation de l’économie africaine, à travers l’investissement dans des entreprises et des projets structurants qui impactent positivement les populations et les sociétés ».


La contribution des activités internationales de la SNI aux résultats est passée de 11 % en 2013 à 26 % en 2017. Ce résultat est l’aboutissement du cap fixé depuis 2014 par ses actionnaires, ayant eu pour objectif de moderniser la gouvernance et d’engager la transformation en fonds d’investissement panafricain à long terme, conclut la holding dans sa communication.


Lire aussi notre Grand Angle :  La SNI, locomotive ou cash machine ?

Revenir au direct