En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
15.04.2021 à 12 H 56 • Mis à jour le 15.04.2021 à 12 H 56
Par
Diplomatie

La Russie pousse également pour la nomination d’un envoyé spécial de l’ONU pour le Sahara

L’ambassadeur du Maroc à Moscou, Lotfi Bouchaara, a rencontré « à sa demande » ce mercredi le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergey Vershinin. Un communiqué du MAE russe indique qu’un « échange approfondi a pris place sur les questions inscrites à l’agenda du conseil de sécurité des Nations unies », ajoutant que « l’accent a été porté sur la résolution du conflit du Sahara Occidental ».


« Une solution juste et durable ne peut être possible qu’à travers les moyens politiques relevant des résolutions du conseil de sécurité », note la même source. Le communiqué s’attarde également sur « l’importance d’une nomination dans les plus brefs délais d’un nouvel envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU et la reprise des négociations entre les différentes parties ».


Depuis plusieurs semaines, différentes puissances mondiales telles que les États-Unis et la France ont insisté sur la nomination d’un nouvel envoyé spécial pour le Sahara occidental, afin de remplacer l’allemand Horst Köhler, démissionnaire en 2019 pour « raison de santé ». Le 30 mars dernier, le porte-parole du secrétaire général de l’ONU, Stéphane Dujarric, a reconnu l’incapacité des Nations unies à « trouver les bonnes personnes ou la bonne personne pour ce poste ».

Par
Revenir au direct