En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
02.12.2021 à 12 H 58 • Mis à jour le 02.12.2021 à 12 H 58
Par
Énergie

L’approvisionnement de l’Espagne en gaz algérien subit des coupures (presse espagnole)

Le site espagnol d’actualité Okdiario affirme mardi que l’Espagne aurait subi 54 heures de restriction dans les opérations de transferts du gaz via le gazoduc Medgaz, qui relie directement l’Algérie au port d’Almeria. Les coupures seraient survenues entre le 29 novembre à minuit et le 1er décembre à 6 heures.


Dans un document, publié par le média ibérique, l’entreprise Enagas, chargée du maintien et du développement des infrastructures gazières en Espagne, explique que ces coupures seraient liées à une « une restriction de débit sur la liaison internationale d’Almeria côté algérien » sur le pipeline Medgaz.


Cette coupure interviendrait un mois après la décision d’Alger de ne pas renouveler avec le Maroc l’accord du gazoduc Maghreb-Europe, qui reliait l’Algérie à l’Espagne en passant par le royaume. Okdiario avait déjà relayé il y a quelques jours un rapport d’Enagas, qui informait alors l’approvisionnement en gaz depuis l’Algérie était resté au niveau minimum pendant une période de 13 heures, le 24 novembre dernier.


Depuis la fermeture du GME, l’Espagne s’approvisionne en gaz algérien uniquement via Medgaz, qui relie directement l’Algérie à Almeria avec un volume de 8 Gm3 (milliards de mètres cubes), capacité toutefois inférieure aux 13,5 Gm3 de gaz naturel qu’acheminait chaque année le gazoduc Maghreb-Europe.


En octobre dernier, le ministre espagnol des Affaires étrangères espagnol, José Manuel Albares, assurait auprès de l’agence presse EFE avoir reçu des garanties de la part des autorités algériennes concernant l’approvisionnement en gaz naturel malgré l’escalade des tensions entre l’Algérie et le Maroc.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct