En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
03.08.2021 à 12 H 03 • Mis à jour le 03.08.2021 à 12 H 04
Par
Espagne

L’armée espagnole exhume 54 corps enterrés dans les rochers d’Al Hoceima et de Vélez

L’armée espagnole a commencé l’exhumation de 54 corps enterrés sur le Peñón (rocher) d’Al Hoceïma et le Peñón de Vélez de la Gomera (Badis), deux territoires espagnols situés sur le littoral nord marocain. Il s’agit essentiellement de militaires et marins espagnols morts au combat, du 18ème siècle jusqu’au protectorat. On y retrouve également des civiles et des bébés décédés âgés à peine de quelques mois.


L’annonce avait été faite dans le bulletin officiel espagnol, le 9 juillet dernier, par l’unité des services de la base de Melilla. Il y est question du « transfert des restes existant aux cimetières des îles et des rochers de souveraineté espagnol, d’Al Hoceima et de Vélez de la Gomera, au cimetière Purísima Concepción à Melilla ».


Une phase d’information de 20 jours avait été mise en place avant le début des exhumations, lors de laquelle les descendants des morts enterrés ont pu choisi un autre site pour leurs ancêtres. D’après Okdiario, « si tout se passe comme prévu, l’opération devrait s’achever en septembre prochain  ».


Le Peñón de Vélez de la Gomera est une presqu’île fortifiée situé en face du village rifain de Badès, tombée définitivement entre les mains des Espagnols en 1564. Une trentaine de militaires y vivent dans une petite caserne de la compagnie maritime et de l’armée de terre ibérique. Le rocher d’Al Hoceima (appelé île de Nekkor par les rifains) a quant à lui été annexé par l’Espagne de Carlos II en 1673.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct