En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
26.10.2020 à 19 H 18 • Mis à jour le 26.10.2020 à 19 H 18
Par

Le Conseil Supérieur des Oulémas dénonce toute forme d’atteinte à la religion

Près de 24 heures après la diffusion du communiqué de la diplomatie marocaine condamnant la poursuite de la publication des caricatures du Prophète, cette fois-ci, c’est le Conseil Supérieur des Oulémas, présidé par le roi, qui sort du silence.


Dans son communiqué, l’institution religieuse « rejette et dénonce toute forme d’atteinte à la sacralité des religions, à leur tête les Prophètes qui ont transmis à l’Humanité toute entière les valeurs d’amour, de fraternité et de solidarité entre les gens », indique-t-on.


Le Conseil « met en garde contre les grands dangers qui peuvent résulter de l’atteinte aux sentiments des croyants qui ne peuvent accepter l’utilisation de slogans de la démocratie et de la liberté d’expression comme prétextes d’outrage par la parole, l’image ou autres à ceux qu’ils considèrent comme sources de lumière et de sagesse dont a besoin la paix et la quiétude dans le monde d’aujourd’hui, ce qui nécessite la mobilisation de tous ». 


« En s’inspirant des valeurs transmises par ces Prophètes à l’Humanité toute entière, sans distinction aucune entre eux, les sages parmi les politiques et les scientifiques s’élèvent aujourd’hui, à leurs côtés les milliards des disciples de ces Prophètes, contre la barbarie du terrorisme et de ses crimes », indique le Conseil Supérieur des Oulémas du Royaume dans un communiqué, soulignant qu’il « considère toute atteinte à un de ces Prophète comme étant une offense envers Eux ensemble et un déni de leurs valeurs idéales qui s’érigent contre toute forme de violence, de dépravation et de dégradation des mœurs ».

Par
Revenir au direct