En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
22.02.2021 à 13 H 31 • Mis à jour le 22.02.2021 à 13 H 36
Par
Finance

Le Maroc sort de la liste grise des paradis fiscaux de l’UE

Le Maroc a adopté une nouvelle loi régissant les activités de Casablanca Finance City en vue de renforcer la transparence et la nature des activités qui y sont exercées et d'améliorer son attractivité, notamment pour les entreprises éligibles à l’obtention du statut spécifique au pôle financier de la capitale économique

L’Union européenne a retiré ce lundi 22 février le Maroc de sa liste grise des paradis fiscaux. Le Royaume, ainsi que la Namibie et Sainte-Lucie ne figurent plus sur la liste qui compte désormais neuf juridictions, dont l’Australie, la Jordanie et la Turquie.


« Depuis 2018, le Maroc s’est engagé dans des actions visant à garantir la conformité de son système fiscal avec les principes mondiaux de transparence et d’imposition équitable, tels qu’inscrits dans les critères de la liste de l’UE », a indiqué à la MAP un porte-parole de l’Union européenne.


Le retrait du Maroc de la liste grise des paradis fiscaux de l’UE bloquait depuis plusieurs mois en raison du retard de certaines réformes fiscales décisives, dont celle modifiant le régime fiscal de Casablanca Finance City. Le décret-loi portant réorganisation de CFC a finalement été publié le 1er octobre dernier.


Le Maroc a en effet corrigé deux régimes fiscaux préférentiels, à savoir ceux des zones franches d’exportation et des entreprises exportatrices à travers la loi de finances 2020.


Concernant le régime fiscal de Casablanca Finance City (CFC), le Maroc a également adopté une nouvelle loi régissant les activités de la City en vue de renforcer la transparence et la nature des activités qui y sont exercées et d’améliorer son attractivité, notamment pour les entreprises éligibles à l’obtention du statut spécifique au pôle financier de Casablanca.

Par
Revenir au direct