En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
14.04.2021 à 16 H 26 • Mis à jour le 14.04.2021 à 16 H 30
Par
Migration

Le Maroc suspend les vols de déportation des migrants des îles Canaries (EFE)

Les vols de déportation vers le Maroc des migrants irréguliers ayant débarqué aux îles Canaries ont été suspendus sur ordre du Maroc, rapporte ce mercredi l’agence de presse espagnole EFE, dont les sources indiquent qu’aucune date pour la reprise de ces vols n’est prévue. D’après la même source, 1 400 migrants ont été déportés depuis le lancement de cette opération, début décembre.


Cette décision intervient quelques jours après la fermeture par le Maroc de son espace aérien avec l’Espagne et la France, le 30 mars à minuit. Pour rappel, la Royal Air Maroc – qui opère en exclusivité ces vols de déportation – a annoncé le 8 avril dernier le maintien de la suspension des vols avec 17 pays, dont l’Espagne, jusqu’au 21 mai.


Ces vols de déportation se déroulaient à raison de quatre par semaine, de Grand Canaria – et à quelques exceptions de Madrid – vers Laâyoune. Des sources policières ont confirmé à EFE que « depuis le 30 mars, on ne procède plus à la détention systématique des migrants marocains en situation irrégulière que ce soit à leur arrivée en patera ou plus tard, dans les rues canariennes ». En 2020, 11 998 des 23 023 migrants irréguliers ayant débarqué sur les côtes canariennes étaient de nationalité marocaine.

Par
Revenir au direct