En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
09.09.2016 à 12 H 44 • Mis à jour le 09.09.2016 à 12 H 44
Par
Hajj

Le pèlerinage à la Mecque démarre sous haute tension

Déjà près d’un million et demi de fidèles sont arrivés à La Mecque jeudi pour accomplir le Hajj qui démarre demain et se prolonge jusqu’au 14 septembre. Mais parmi eux, aucun Iranien : L’Iran et l’Arabie Saoudite n’ont pas trouvé d’accord sur les conditions qui auraient permis aux pèlerins iraniens de s’y rendre. Pour Téhéran, Riyad a rejeté les demandes iraniennes concernant «  la sécurité et le respect » de ses fidèles. Depuis la tragédie de 2015 qui avait fait 2 400 morts, d’après l’agence Associated Press800 selon l’Arabie Saoudite dont l’Iran a payé le plus lourd tribut, les relations se sont enflammées entre les deux pays. En effet, l’ayotollah Ali Khamenei, le guide suprême iranien qui a reçu mercredi les familles des 464 pèlerins iraniens morts, a déclaré que : « Cette catastrophe montre une nouvelle fois que cette descendance maudite maléfique ne mérite pas de gérer les lieux saints » de l’islam. Pour Riyad, ces propos « inappropriés et offensants  » sont « une claire incitation et une tentative désespérée de politiser le rite  » du hajj.

Par
Revenir au direct