En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
08.04.2021 à 12 H 54 • Mis à jour le 08.04.2021 à 12 H 54
Par
Sahara

Les macronistes créent deux nouvelles antennes au Maroc, l’une à Dakhla

Le parti présidentiel français, La République en Marche (LREM), a finalisé la création de deux comités au Maroc, relevant de sa circonscription du Maghreb et de l’Afrique de l’Ouest, à l’occasion du cinquième anniversaire du parti. Le comité d’Agadir est porté par Guy Picard, tandis que celui de Dakhla est animé par Claude Fraissinet.


« Nous nous réjouissons particulièrement de la création du comité de  LREM à Dakhla, situé dans les provinces du Sud marocain, qui vient renforcer notre présence auprès des Français de cette zone », indique un communiqué de LREM parvenu à la rédaction du Desk, signé par Jaoued Boussakouran, référent LREM Maghreb et Afrique de l’Ouest, ainsi que Marie-Christine Verdier-Jouclas, vice-présidente du groupe d’amitié France-Maroc et porte-parole du groupe LREM à l’Assemblée nationale.


S’agit-il d’un préambule à une reconnaissance française de la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental ? « Chaque référent propose la création de comités qui doivent recevoir l’aval du siège à Paris. Le Comité Dakhla, destiné aux Français de la ville, a été accepté, c’est donc un acte institutionnel et surtout un acte politique significatif envers le Maroc de la part du parti présidentiel », se contente de répondre une source au sein de LREM, contactée par nos soins.


En février dernier, le député français d’origine marocaine M’jid El Guerrab avait demandé au ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, la création d’un Institut Français à Dakhla, tout en se disant « pour l’ouverture d’une représentation française » dans la même ville.

Par
Revenir au direct