S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
15.04.2024 à 13 H 13 • Mis à jour le 15.04.2024 à 13 H 13 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Diplomatie

Maroc-Belgique: Akhannouch s’entretient avec De Croo

Le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, s’est entretenu, ce lundi 15 avril, avec le premier ministre du gouvernement du royaume de Belgique, Alexander De Croo, qui effectue une visite de travail au Maroc dans le cadre de la tenue de la troisième session de la Haute commission mixte de partenariat Maroc-Belgique.


Lors de ces entretiens, les deux parties se sont félicitées de la solidité des relations bilatérales et de l’évolution qualitative qu’elles ont connue au cours des dernières années, dans la perspective de l’établissement d’un partenariat stratégique répondant aux aspirations des deux royaumes, apprend-on d’un communiqué du département du Chef du gouvernement.


Les deux parties ont également examiné les moyens de renforcer le partenariat entre Rabat et Bruxelles et de lui impulser un nouvel élan aux liens d’amitié séculaire entre les deux pays, de manière à mettre à profit le potentiel important qui existe, ajoute la même source.


Ces entretiens, auxquels ont aussi pris part le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita et la ministre fédérale des Affaires étrangères, des Affaires européennes et du Commerce extérieur, et des Institutions culturelles fédérales, Hadja Lahbib, ont par ailleurs été l’occasion de rappeler la déclaration conjointe adoptée à Rabat en octobre 2022 et de réitérer l’importance de la tenue d’un dialogue politique régulier et la structuration du partenariat maroco-belge dans les différents domaines d’intérêt commun.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct