logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
07.07.2022 à 15 H 57 • Mis à jour le 07.07.2022 à 15 H 57
Par
Santé

Maroc-Mali: inauguration de la clinique périnatale Mohammed VI

La cérémonie d'inauguration officielle de la clinique périnatale Mohammed VI a eu lieu, ce jeudi à Bamako, sous la présidence du premier ministre malien, Choguel Kokalla Maïga, et en présence de l'ambassadeur du roi au Mali, Driss Isbayene.


La clinique périnatale Mohammed VI, située dans le quatrième arrondissement de Bamako, constitue le fruit de la coopération maroco-malienne, et l'un des projets sociaux auxquels le roi Mohammed VI ne cesse d'accorder intérêt et attention, depuis que le souverain a posé la première pierre en février 2014.


Le roi a veillé à ce que cette clinique, bâtie sur une superficie totale de cinq hectares, dont 7 270 m² couverts, réponde aux dernières normes internationales en matière de gynécologie et qu'elle soit une référence dans toute la région ouest-africaine.


L'établissement sanitaire vise à fournir des services périnataux et postnataux spécialisés, à prendre en charge les grossesses à risque et à limiter la mortalité maternelle et infantile. Dans ce sens, cette structure sanitaire dispose de nombreux services, à savoir les soins intensifs et de réanimations pour les mères, la réanimation néonatale (cas graves nécessitant ventilation artificielle), et la néonatalogie.


Cette structure sanitaire est d’une capacité globale de 79 lits, 5 000 naissances par an avec possibilité de traiter jusqu’à 2 000 césariennes, 1 400 admissions par an en soins intensifs et réanimations des mères et 470 admissions par an en néonatalogie et réanimation néonatale.


Au cours des dernières semaines, des formations ont été organisées au profit du personnel médical et technique travaillant dans la clinique, encadrées par la Fondation Mohammed VI pour le développement durable, sur l'utilisation des machines et équipements de pointe disponibles dans cet établissement de santé. Ces formations ont été supervisées par une équipe de médecins et techniciens marocains, et ont été suivies par d'autres à distance, pour un démarrage fluide.


S'exprimant à cette occasion, Driss Isbayene avait souligné que cette clinique est un modèle concret de coopération sud-sud et, particulièrement, maroco-malienne, impulsé par le roi Mohammed VI, qui ne cesse d'accorder une grande importance aux femmes et aux enfants africains.


Pour sa part, la ministre malienne de la Santé et du Développement social, Diéminatou Sangaré, considère « la clinique Mohammed VI comme modèle de coopération sud-sud, dont les Maliens bénéficieront ».


Pour rappel, le roi Mohammed VI avait annulé sa visite à Bamako en 2017. Pour cause, la pression algérienne sur l'ancien président du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK). En effet, Alger avait tenté de faire barrage au Maroc, notamment à travers la signature d'un protocole d'accord pour l'édification de deux centrales électriques.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct