En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
14.02.2018 à 16 H 41 • Mis à jour le 14.02.2018 à 16 H 41
Par
Volte-face

Marocains d’Israël: El Omari déroule le tapis rouge à Simon Skira

Ilyas El Omari a reçu hier à Tanger Simon Skira président de la Fédération des juifs marocains en France, rapporte le site officiel du PAM. Une rencontre tout aussi médiatisée que celle tenue en janvier dernier dans un palace parisien.


Sous couvert d’entretiens portant sur le potentiel économique de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, auxquels ont participé Mustapha Ouaiche, investisseur belge d’origine marocaine, c’est bien de la polémique autour de la proposition de loi autour de la déchéance de la nationalité aux israéliens d’origine marocaine impliqués dans la colonisation en Palestine qu’il s’agit.


Le PAM, par la voie d’El Omari, en avait fait la promesse à Khalid Mechaâl, l’ancien chef du bureau politique de l’organisation Hamas, histoire sans doute de ne pas laisser au PJD dont il est proche le monopole du cœur.


Mais de France, le cinéaste Skira avait, après une campagne au marteau-piqueur sur Facebook forcé El Omari a entamer sa volte-face. Il avait alors affirmé que le projet de loi resterait lettre morte…


Aujourd’hui, le tapis rouge déroulé au Maroc par le président de la région TTAH et chef du PAM à cet ancien officier de Tsahal va sans doute réveiller le camp des militants anti- « normalisation » avec l’Etat hébreu. L’habillage économique de cette invitation n’y fera rien, au contraire, Skira est un ardent défenseur du rapprochement avec Israël. Depuis 1996, il préside aux destinées d’une association d’amitié Israël-Maroc née de l’ouverture d’un bureau de liaison très actif au début du mandat de Youssoufi à la tête du gouvernement d’Alternance, et qui sera fermé au déclenchement de la seconde Intifada.

Revenir au direct