En off
Les confidentiels sur les cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
01.01.2018 à 23 H 38 • Mis à jour le 02.01.2018 à 00 H 00
Par
Cisjordanie

El Omari veut déchoir les colons maroco-israéliens de leur nationalité

Une promesse du secrétaire général du parti du Tracteur à l’ancien chef du bureau politique du Hamas Khaled Mechaal qui a été autorisé par Mohammed VI en personne, selon ses dires, à se rendre récemment à Rabat à l’invitation du parti islamiste PJD qui dirige la coalition gouvernementale

« En recevant cette semaine l’ancien chef du bureau politique du Hamas Khaled Mechaal, le PAM, par le biais de son patron Ilyas el Omari a esquissé la possibilité de soumettre au Parlement un projet de loi visant à déposséder de leur citoyenneté les juifs marocains installés dans les colonies de Cisjordanie », rapporte le site Espace MRE. « Poussé par son secrétaire général, le groupe des députés du PAM entend demander la déchéance de nationalité marocaine pour les colons israéliens en Cisjordanie », renchérit Yabiladi.


L’idée, pour le moins ambitieuse, serait consécutive à une promesse du secrétaire général du parti du Tracteur à l’ancien chef du bureau politique du Hamas Khaled Mechaal qui a été autorisé par Mohammed VI en personne, selon les dires de ce dernier, à se rendre récemment à Rabat à l’invitation du parti islamiste PJD qui dirige la coalition gouvernementale.


La proposition, qui intervient dans le contexte tendu de la reconnaissance par Washington de Jérusalem comme capitale d’Israël, « pourrait faire des émules du côté du PJD et de l’Istiqlal. Si cette loi était votée, elle serait la première réaction arabe à la résolution du comité central du Likoud, votée le 31 décembre », ajoute le site d’information.



Ce n’est pas la première fois que le PAM se montre offensif sur le conflit israélo-palestinien. Le parti joue depuis des années une certaine partition sur cette thématique, critiquant à chaque occasion toute velléité du Maroc à « normaliser » ses relations avec l’Etat hébreu. Sa dernière sortie est servie par deux actualités : la visite de Mechaal à El Otmani et consorts, mais aussi la tentation du Likoud de vouloir annexer la Cisjordanie.


Les membres du Comité central du parti du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, le Likoud, viennent en effet de voter à l’unanimité une résolution prévoyant l’élargissement de la colonisation en Cisjordanie ainsi que l’application de la législation israélienne dans ces territoires palestiniens occupés depuis 50 ans, rapportent notamment I24News et Haaretz.


« Cinq ans après la libération de la Judée-Samarie (nom biblique de la Cisjordanie) et de notre capitale éternelle Jérusalem, le comité central de Likoud appelle les élus du parti à prendre des mesures pour autoriser la libre construction et l’application des lois israéliennes et de son pouvoir dans toutes les colonies juives de Judée-Samarie », dit le texte du document.


La plupart des ministres du gouvernement israélien soutenaient ce document voté en présence de Benjamin Netanyahou. Ce dernier, précise Haaretz, n’a pas exprimé son point de vue sur la question, mais n’a pas tenté d’empêcher le déroulement du vote comme il l’avait fait auparavant lors de la discussion de questions controversées.


Haaretz rappelle que le document en question est une recommandation qui n’a pas de valeur légale. Le vote s’est déroulé quelques heures à peine après que le gouvernement israélien ait définitivement approuvé l’accord de coopération avec l’Union européenne qui comprend un article sur le rejet de la politique de colonisation.


Pour rappel, la colonisation israélienne des territoires palestiniens a été condamnée par la résolution 2334 adoptée par le Conseil de sécurité des Nations unies le 23 décembre 2016.

Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu