En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
15.03.2017 à 22 H 22 • Mis à jour le 15.03.2017 à 23 H 39
Par
Palais royal

Mohammed VI décharge Benkirane de la mission de former le gouvernement

Abdelilah Benkirane a été dessaisi par le roi de la mission de former le futur gouvernement selon les termes d’un communiqué du cabinet royal diffusé ce mercredi 15 mars au soir.

Le cabinet royal vient de diffuser un communiqué par lequel il annonce que le roi Mohammed VI, décharge Abdelilah Benkirane de la tâche de former gouvernement, malgré sa victoire eux élections il y a de cela cinq mois. Le cabinet précise que Mohammed VI a décidé parmi plusieurs options de désigner une autre personnalité politique du Parti de la justice et du développement (PJD) pour lui succéder.


« Après son retour de la tournée royale, le roi Mohammed VI a pris note de la situation des négociations menées par Abdelilah Benkirane depuis plus de cinq mois, et qui n’ont pas abouti jusqu’à présent à la constitution d’une majorité gouvernementale », peut-on lire du communiqué qui fait par ailleurs état de l’absence « de signes indiquant sa formation imminente ».


Au vu de la situation, et en vertu de ses prérogatives constitutionnelles, Mohammed VI a décidé « de nommer une nouvelle personnalité politique issue du parti de la justice et du développement en tant que chef du gouvernement afin de dépasser cette situation de blocage ».


Un choix, précise le communiqué « parmi toutes les possibilités qu’offre la Constitution afin de consolider le choix démocratique et préserver les acquis réalisés par le pays ».


Le Cabinet royal annonce que le roi recevra en audience le remplaçant de Benkirane « dans les plus brefs délais (…) pour le charger de la constitution du prochain gouvernement », sans pour autant dévoiler son identité.


Lire aussi notre éditorial précédent la décision royale : Pourquoi Benkirane ne peut que se soumettre à la volonté du Palais

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par @MarocAmar
Revenir au direct