En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
06.07.2020 à 21 H 57 • Mis à jour le 06.07.2020 à 22 H 01
Par
Justice

Omar Radi, Imad Stitou et leurs harceleurs poursuivis en état de liberté

Arrêtés par la police de Casablanca, les journalistes ont été relâchés en fin d'après-midi. Ils sont cependant poursuivis au même titre que leurs harceleurs de Chouf TV

Arrêtés le 5 juillet durant la soirée, les journalistes du Desk, Omar Radi et Imad Stitou, sont poursuivis en état de liberté. Ils avaient été interpellés la veille au soir suite à une altercation avec un caméraman de Chouf TV qui se trouvait en voiture, accompagné de sa femme et de leur enfant, devant le pub où ils avaient passé une partie de la soirée.


Comme précisé dans un précédent article, nos deux collègues ont manifestement été piégés par le caméraman de Chouf TV qui n’a pas hésité à appeler la police, présente non loin des lieux.


D’après nos informations, les chefs d’accusation qui seront finalement retenus contre Omar Radi et Imad Stitou sont : ivresse sur la voie publique, insultes et enregistrement vidéo d’une personne sans son consentement pour Stitou, avec les mêmes chefs d’accusation pour Radi, en plus de faits de violences. Ce que l’intéressé rejette catégoriquement.


Le cameraman de Chouf TV et son épouse seront aussi poursuivis pour enregistrement vidéo d’une personne sans son consentement en vue de lui nuire et insultes.


La prochaine audience est fixée pour le 26 septembre.



Par
Revenir au direct