En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
04.08.2021 à 09 H 22 • Mis à jour le 04.08.2021 à 09 H 32
Par et
Justice

Pegasus: le Maroc dépose une demande d’injonction contre le journal allemand Süddeutsche Zeitung

Représenté par son ambassadrice Zohour Alaoui, le Maroc a déposé ce lundi en Allemagne, une demande d’injonction à l’encontre de la société d’édition de journaux Süddeutsche Zeitung GmbH. Raison invoquée : « allégations mensongères dans le cadre d’un reportage sur l’utilisation présumée du logiciel espion Pegasus par le Royaume du Maroc ».


« Süddeutsche Zeitung GmbH avait allégué dans plusieurs reportages, en partie sous forme de faits établis et en partie sous forme de soupçons, que le Royaume du Maroc avait déployé le logiciel d’espionnage dit Pegasus et l’avait utilisé pour espionner et mettre sur écoute les téléphones portables de nombreux politiciens, journalistes et autres personnes », indique un communiqué du Maroc à Berlin, cité par la MAP.


« Le Royaume du Maroc, qui dément fermement ces allégations, n’a jamais acquis et n’a donc jamais utilisé le logiciel espion Pegasus », tient à préciser la même source. Cette action en Allemagne intervient après les procédures en diffamation déjà engagées par le Maroc en France contre Amnesty International, Forbidden Stories, Le Monde, Mediapart et Radio France.


En plus des actions une justice, une offensive médiatique avait également été menée par le Maroc, son ambassadeur à Paris, Chakib Benmoussa, s’entretenant longuement avec plusieurs titres français réputés proches de Rabat : Le Point ou encore Le Journal du Dimanche.


En parallèle, le Maroc s’est aussi appuyé sur un collège français d’experts dans le numérique, mené par David Znaty.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par et
Revenir au direct