En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
31.07.2021 à 14 H 13 • Mis à jour le 31.07.2021 à 14 H 13
Par
Maroc-France

Projet Pegasus : Benmoussa met en avant « les succès du Maroc » pour contrer les accusations

Après ses premières répliques au sujet de l’affaire Pegasus au JDD, l’ambassadeur du Maroc à Paris récidive dans Le Point à qui il a accordé une interview.


« Le royaume du Maroc a rejeté de manière catégorique et ferme ces allégations, fausses, dénuées de tout fondement, et qui ne sont étayées par aucune preuve. Il s’agit d’une campagne massive, dont le timing et l’ampleur ne peuvent qu’interpeller. Il faut s’interroger sur son origine, et les motivations de certains milieux qui cherchent à s’attaquer au Maroc », a déclaré Chakib Benmoussa qui ne manque pas de lier les accusations du Projet Pegasus au travail de la Commission spéciale sur le nouveau modèle de développement (CSMD) qu’il préside et dont le rapport a été récemment remis au roi Mohammed VI.


L’ambassadeur, qui a chargé l’avocat Olivier Baratelli de mener une offensive judiciaire en France contre Forbidden Stories, Amnesty International, mais aussi, Radio France, Le Monde et Mediapart, met aussi en avant dans ses déclarations au Point, « la coopération sécuritaire » et « le partenariat d’exception » entre la France et le Maroc.

 

« Les récents succès du royaume en Afrique, les nombreuses reconnaissances de la marocanité du Sahara, la mise en place d’un nouveau modèle de développement aux perspectives prometteuses sont autant d’éléments de réussite que le Maroc poursuivra sans complexe et de manière souveraine », a-t-il déroulé.


« le Maroc est un partenaire fiable tant sur la coopération sécuritaire et la lutte contre le terrorisme, que sur les questions liées au développement. Le partenariat d’exception qui lie le Maroc et la France est basé sur une relation de confiance, une histoire commune, des liens culturels et humains denses, et sur un partenariat économique qui est appelé à se renforcer pour une meilleure compétitivité partagée entre les deux pays », a-t-il ajouté.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct