logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
16.09.2022 à 11 H 09 • Mis à jour le 16.09.2022 à 11 H 09 • Temps de lecture : 2 minutes
Par
Téléphonie

Plus de la moitié des Marocains utilisent la connexion internet pour appeler (Étude)

Plus de la moitié (55 %) des Marocains utilisent les applications de messagerie instantanée pour passer leurs appels téléphoniques, selon une étude du Groupe Sunergia.


En outre, 11 % des interviewés appellent principalement par Internet, notamment via les applications de messagerie instantanée et 44 % utilisent à la fois les appels classiques et web selon le besoin, fait savoir cette étude intitulée « Appels téléphoniques au Maroc, des changements d'habitudes ? ».


Selon la même source, 45 % des Marocains utilisent généralement les appels téléphoniques classiques. Ce taux est plus élevé auprès des hommes, avec 55 % (contre 35 % des femmes), précise l’étude qui relève que les appels téléphoniques par voie classique attirent davantage la clientèle la plus âgée (59 % des 45 ans et plus) contre 34 % des moins de 35 ans.


Et de noter qu’avec 53 % d’utilisateurs, la population rurale est bien davantage utilisatrice exclusive des appels classiques que la population urbaine (39 %).


La qualité de l’appel (28 % des sondés), les habitudes (24 %) davantage évoquées par les personnes de 45 ans et plus, et la facilité/praticité (19 %) sont les principales raisons qui poussent les Marocains à privilégier les appels téléphoniques classiques, fait savoir Sunergia.


D’après la même étude, les femmes (17 %) utilisent davantage Internet comme principal moyen de passer des appels téléphoniques que les hommes (5 %).


Les jeunes de 18-24 ans avec un score de 26 %, sont davantage attirés par cette solution contre 6 % des personnes âgées de plus de 25 ans.


Par ailleurs, l’importance particulière d’Internet chez les jeunes, notamment la génération Z (personnes nées entre 1996 et 2010), est vraisemblablement due au fait que cette catégorie possède plus de smartphones que les autres tranches d’âge et est plus familiarisée avec cet outil.


Les citadins (15 %) utilisent davantage les appels via Internet vs 5 % des ruraux, précise l'étude, notant que les personnes les plus scolarisées utilisent les appels via Internet à hauteur de 23 % alors que seules 4 % des personnes non scolarisées ou de niveau primaire utilisent cet outil pour passer leurs appels téléphoniques.


Les adeptes des appels via Internet indiquent le coût comme étant l’avantage majeur de ce service (47 %) tandis que 22 % indiquent la facilité/praticité et 21 % l’habitude comme étant les principaux motifs de choix de cette solution.


Les jeunes de 24 à 35 ans sont les plus concernés par le recours aux deux solutions simultanément (appels classiques et web), car ils sont, vraisemblablement, majoritairement actifs et qu’ils appartiennent à une génération intermédiaire, familiarisée avec les deux technologies.


A l’opposé, les personnes âgées de 55 ans et plus sont les moins utilisateurs de cette solution mixte, relève l’étude.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct