En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
25.01.2017 à 17 H 12 • Mis à jour le 25.01.2017 à 17 H 14
Par

Procès Gdim Izik: un deuxième avocat marocain se retire de la défense

Après Abdelaziz Nouaidy, Boujemaâ Achehboun se retire à son tour du collectif d’avocats de la défense des accusés de Gdim Izik. Celui-ci motive aussi sa décision par l’utilisation par une de ses consoeurs étrangère de l’expression « Sahara occupé » pour désigner le territoire du Sahara occidental. Dans une déclaration à la presse, Achehboun explique son objection, “face à l’illégalité des plaidoyers de ses confrères”  alors qu’il avait dit-il pris soin de concevoir le sien autour des seuls textes de lois et non du contexte politique général qu’il juge inapproprié et hors contexte. Le procès de Gdim Izik achoppe sur deux visions contradictoires : celle défendue par les magistrats et une partie de la défense marocaine sur son caractère commun et celle que portent certaines ONG internationales, dont principalement l’ACAT, qui veulent en faire un procès politique fondé sur le statut même du Sahara occidental

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct