logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
06.05.2022 à 13 H 51 • Mis à jour le 06.05.2022 à 13 H 51
Par
Diplomatie

Rabat: la 20ème réunion hispano-marocaine sur les migrations s’est tenue ce vendredi

La 20ème réunion du groupe permanent hispano-marocain sur les migrations s'est tenue ce vendredi à Rabat entre les gouvernements espagnols et marocains, apprend-on d'un communiqué du ministère espagnol de l'Intérieur.


Cette réunion a permis d'analyser les nouveaux défis en matière de migration après l'afflux causée par la pandémie du Covid-19 ces deux dernières années.


La délégation espagnole, dirigée par Jésus Javier Perea, secrétaire d'État aux migrations, est composée du secrétaire d'État à la sécurité, Rafael Pérez et la secrétaire d'État aux Affaires étrangères et mondiales, Ángeles Moreno. Côté marocain, la délégation était dirigée par le directeur de la migration et de la surveillance des frontières, Khalid Zarouali.


En ce qui concerne la problématique des mineurs non accompagnés, la partie marocaine a rappelé le rapatriement de tous les mineurs marocains dûment identifiés, ajoutant que les deux parties ont convenu de privilégier une démarche centrée sur l'intérêt supérieur du mineur, notamment à travers la prévention et la protection.


Dans son discours, Perea a souligné l'importance des programmes de migration réguliers afin d'en faire un objectif stratégique pour l'Espagne et l'Union européenne. « Ces programmes contribuent à renforcer les relations entre les deux pays en termes de migration régulière tout en contribuant au développement et à l'autonomisation des femmes qui y participent », a-t-il rappelé.


La formation et l'inclusion sont des points clé de ces programmes, à l'instar de Wafira, « un projet financé par l'Union européenne et qui permet à des centaines de femmes saisonnières marocaines de se former dans des coopératives espagnoles afin qu'à leur retour au Maroc, elles puissent entreprendre avec un soutien technique et financier », précise le communiqué.


« Nous sommes des pays voisins et des partenaires stratégiques, le travail conjoint quotidien a été un exemple, en particulier en ce qui concerne le contrôle des flux migratoires et la lutte contre les réseaux de traite des êtres humains », a souligné Rafael Pérez lors de son discours.


Moreno a quant à elle exprimé sa satisfaction concernant la reprise du dialogue bilatéral sur les migrations, rappelant que cette réunion est la première application de la feuille de route signée le 7 avril, actant la fin des tensions entre Rabat et Madrid.


Cette réunion survient au lendemain de la rencontre autour de l'opération Marhaba 2022 qui s'est également déroulée à Rabat. Un autre rendez-vous a été donné en juin 2022 entre les différents sous-comités mixtes relevant du groupe migratoire afin de valider des plans d’action sectoriels.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct