En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
05.11.2020 à 09 H 43 • Mis à jour le 05.11.2020 à 09 H 43
Par
Terrorisme

Radicalisation: Emmanuel Macron appelle différents chefs d’État maghrébins, le Maroc concerné

Ce 5 novembre, la radio française Europe 1 rapporte qu’Emmanuel Macron compte appeler différents chefs d’État maghrébins. D’après la même source, il a déjà commencé ce lundi en appelant le président tunisien pour « lui demander de récupérer ses ressortissants radicalisés que la France veut expulser », indique-t-on.


D’autres pays sont concernés, cite-t-on, mentionnant le Maroc et l’Algérie. Pour les expulsions, les pays doivent délivrer des laissez-passer consulaires, ce qu’hésitait à faire la Tunisie jusque là, précise Europe 1. Celle-ci indique par ailleurs que 70 % des 231 étrangers radicalisés que la France veut expulser proviennent de pays du Maghreb.


Pourtant, le 2 novembre, le ministre de l’Intérieur français annonçait au micro de la radio RMC qu’Emmanuel Macron s’était déjà entretenu avec Mohammed VI, assurant que les choses se passaient bien. Après sa visite au Maroc, le 18 octobre Europe 1 affirmait que sur les 231 étrangers fichés pour radicalisation à caractère terroriste et qui allaient être expulsés, 9 d’entre eux sont Marocains.


Autre élément à préciser, ces personnes expulsées, comme insiste le ministre de l’Intérieur français, ne sont pas forcément condamnées. Ils sont considérés comme avoir été radicalisés et sont donc fichés.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct