S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
27.11.2023 à 20 H 28 • Mis à jour le 27.11.2023 à 20 H 28 • Temps de lecture : 2 minutes
Par
Santé

Souveraineté sanitaire: le Maroc couvre 70% des besoins nationaux en médicaments et vaccins, selon Akhannouch

Le chef du gouvernement marocain, Aziz Akhannouch, a souligné l'engagement du pays à «  renforcer sa souveraineté médicamenteuse nationale » afin de réduire les importations de médicaments étrangers. Lors de la séance mensuelle de questions orales à la Chambre des représentants sur les orientations stratégiques du système de santé, Akhannouch a affirmé que le Maroc, répondant à 70 % des besoins nationaux en médicaments et vaccins, était en voie de garantir un stock stratégique national.


En cohérence avec la vision royale visant à consolider la souveraineté sanitaire comme base de la sécurité stratégique du pays, le gouvernement travaille sur la création de l'Agence marocaine du médicament et des produits de santé. Cette initiative, conformément à la loi n°10.22, vise à doter l'agence des prérogatives nécessaires pour accompagner les développements rapides du secteur, a-t-il fait savoir.


Akhannouch a souligné que cette dynamique s'inscrit dans le soutien gouvernemental aux projets d'investissement liés à la santé, citant l'exemple de la première usine intelligente de médicaments génériques en Afrique dans la province de Benslimane. Pour rappel, comme nous le révélions, cette usine demeure en situation d'immobilisme.


En parallèle, le gouvernement continue de mettre en œuvre des programmes de prévention et de lutte contre les maladies, avec des réalisations notables cette année, telles que la gratuité des vaccins pour la protection des enfants, des nourrissons et des femmes en âge de procréer. Akhannouch a également souligné l'importance de la prime d'accouchement, en particulier pour les familles en situation précaire.


Les efforts gouvernementaux ont été dirigés vers les catégories sociales défavorisées, avec plus de 500 000 prestations sanitaires fournies dans le cadre de l'opération Riaya. Plusieurs initiatives, dont des visites d'unités médicales mobiles et des campagnes médicales spécialisées, ont été mises en place, avec une attention particulière portée à la prise en charge des femmes victimes de violence.


La campagne nationale annuelle de dépistage et de prise en charge des problèmes de santé de la population scolaire a bénéficié à plus de 1,5 million d'enfants, adolescents et jeunes, y compris des personnes en situation de handicap.


Concernant les maladies chroniques, plus d'un million de diabétiques ont été pris en charge, avec l'acquisition d'appareils électroniques pour le dépistage et le contrôle des patients souffrant d'hypertension. Pour lutter contre les maladies transmissibles, M. Akhannouch a annoncé une réduction de 50 % des nouveaux cas de VIH et le lancement de cinq nouveaux centres de consultation dédiés à la prise en charge des personnes atteintes du VIH dans différentes régions du pays.


Le Chef du gouvernement a également souligné le maintien du taux de succès thérapeutique de la tuberculose à 90 %, avec une augmentation à 63 % du taux relatif à la tuberculose pharmacorésistante.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct