En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
07.08.2019 à 20 H 19 • Mis à jour le 07.08.2019 à 20 H 19
Par
Accord

Syrie: Ankara et Washington vont créer un centre d’opérations conjointes

La Turquie et les Etats-Unis ont annoncé mercredi la création en Turquie d’un centre d’opérations conjointes destiné à coordonner et gérer la mise en place d’une « zone de sécurité » dans le nord-est de la Syrie.


Ce compromis, fruit de trois jours de discussions entre délégations militaires des deux pays, pourrait amener Ankara à renoncer pour l’instant à une opération dans la région.


Recep Tayyip Erdogan a annoncé dimanche le lancement imminent d’une offensive contre les forces kurdes soutenues par Washington dans le nord de la Syrie, à l’est de l’Euphrate.


Le Pentagone a averti qu’il s’opposerait à cette intervention visant les Forces démocratiques syriennes (FDS) à majorité kurdes, qu’il arme et entraîne.


Recep Tayyip Erdogan réclame de longue date l’établissement dans le nord de la Syrie d’une « zone de sécurité » qui écarterait les combattants kurdes sur 400 km de frontière avec la Turquie.


Mais Ankara et Washington sont en désaccord sur la largeur de ce qu’ils nomment un « couloir de la paix ». La Turquie propose une zone large d’une trentaine de km, les Etats-Unis une zone démilitarisée large de 5 km, couplée à une zone sans armes lourdes large de 9 km.


Ankara réclame également le commandement de cette zone, autre point de divergence avec Washington.


Mercredi, les deux parties n’ont pas précisé si elles s’étaient entendues sur ces deux points. Elles se sont bornées à annoncer la « mise en place rapide de mesures initiales destinées à répondre aux inquiétudes de la Turquie sur le plan sécuritaire ».

Revenir au direct