En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
08.11.2019 à 13 H 37 • Mis à jour le 10.11.2019 à 22 H 51
Par
Pédophilie

A Tanger, Felix Ramos condamné à huit ans de prison pour «viols et abus sur mineur»

Le tribunal de première instance de Tanger a rendu jeudi le verdict de huit ans de prison à l’encontre de l’Espagnol Felix Ramos, 38 ans, présentateur de télévision et photographe connu dans le milieu du showbiz à Marbella, pour « maltraitance d’enfants », rapporte El Espanol.


Ramos avait été arrêté et incarcéré en juin dernier dans l’attente de son procès qui avait débuté le 3 octobre. Il était poursuivi par M.B un jeune marocain âgé de 20 ans, qui l’avait dénoncé pour lui avoir promis de l’emmener en Espagne en échange de relations sexuelles lorsqu’il n’était âgé que de 14 ans.


Lors de la dernière audience, qui s’est déroulée à huis clos en présence des avocats des deux parties, ajoute la même source, le juge a estimé que le plaignant était « une victime devant suivre un traitement médical » pour les conséquences des « viols et abus » qu’il a subis alors qu’il était mineur.


Son avocat a requis une indemnité de 500 000 dirhams. En outre, le juge a ordonné le paiement d’un dirham symbolique à l’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH), qui s’est associée à la défense de la victime avec l’ONG « Touche pas à mon enfant ». Un verdict qui ne satisfait pas l’ONG, rapporte Yabiladi, qui se pourvoit en appel.


En outre, rappelle Yabiladi, Felix Ramos a déjà été condamné à trois mois de prison pour avoir escroqué un homme d’affaires belgo-marocain ainsi qu’un Français résidant au Maroc.


Le juge a aussi ordonné une commission rogatoire en Espagne afin de poursuivre les enquêtes concernant ce réseau qui s’étend à d’autres personnalités connues. Le procureur du roi à Tanger avait décidé la fermeture de « Ningún Niño sin Techo » (Pas d’enfant sans toit), un orphelinat maroco-espagnol, épicentre de ce réseau, géré par María Rodríguez Almendros, sa fondatrice et présidente.

Revenir au direct