En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
08.05.2021 à 13 H 33 • Mis à jour le 08.05.2021 à 13 H 33
Par
Diplomatie

Téhéran rejette les accusations de Bourita exprimées devant l’AIPAC

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a rejeté les propos du ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, exprimés lors de son intervention devant l’American Israel Public Affairs Committee (AIPAC), le lobby américain pro-israélien, rapporte une agence de presse à Téhéran, les qualifiant « d’allégations sans fondement contre l’Iran » ainsi que « pour avoir exprimé son soutien au régime sioniste ».


Saeed Khatibzadeh a déclaré qu’« en raison de son incapacité à résoudre ses propres problèmes régionaux, le gouvernement du Maroc a exprimé son soutien au régime criminel sioniste et a une fois de plus répété les allégations sans fondement contre la République islamique d’Iran ».


Il a ajouté que « de telles accusations non fondées contre l’Iran ne font que contribuer aux complots américains et israéliens dans la région et travaillent contre les partisans de la juste cause palestinienne ».


« Il est dommage que le gouvernement marocain, qui occupe actuellement la présidence du Comité Al-Qods (de l’OCI), détourne l’attention du principal problème du monde islamique, à savoir la lutte contre la nouvelle agression à Al Qods et la défense des droits de la nation palestinienne, alors que le monde musulman a plus que jamais besoin d’unité et de solidarité », a ajouté le porte-parole iranien. Le chef du gouvernement avait pourtant condamné le 8 mai les violences perpétrées par les « forces d’occupation ».


Les commentaires du porte-parole de Téhéran sont intervenus après que Bourita ait accusé l’Iran d’agir par l’intermédiaire de ses mandataires (proxies, en anglais, ndlr) pour déstabiliser la région et menacer l’intégrité territoriale du Maroc.


« Les gens en savent plus sur les activités nucléaires de l’Iran, mais l’Iran agit également par l’intermédiaire de mandataires pour déstabiliser l’Afrique du Nord et de l’Ouest », avait déclaré Bourita dans une interview accordée jeudi dernier à l’AIPAC.


Il a également affirmé que le renouvellement des relations entre le Maroc et Israël est un facteur qui renforcera la dynamique de paix au Moyen-Orient.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct