En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
15.01.2021 à 19 H 11 • Mis à jour le 15.01.2021 à 19 H 20
Par
Covid-19

Vaccin AstraZeneca: le fabricant indien toujours en « pourparlers » avec le Maroc

Le Serum Institute of India (SII) attend « prochainement » l’autorisation d’utilisation d’urgence de l’OMS pour le vaccin contre le coronavirus de l’Université d’Oxford / AstraZeneca, qu’il produit pour les pays à revenu intermédiaire et faible, a déclaré son directeur général à Reuters. « Le permis d’utilisation d’urgence de l’OMS devrait être disponible et arriver dans la semaine ou deux à venir, espérons-le, car nous avons tout soumis », a déclaré Adar Poonawalla à propos du vaccin AstraZeneca / Oxford.


Poonawalla a déclaré que SII, le plus grand fabricant de vaccins au monde, essayait de commencer à approvisionner l’initiative COVAX soutenue par l’OMS d’ici la fin janvier. Il vend chaque dose à 3 dollars pour les pays à faible revenu et à un prix « légèrement plus élevé » pour les autres. Quelque 189 pays ont rejoint le programme, qui a été établi pour assurer une distribution équitable des vaccins. Après un envoi d’environ 20 millions de doses pour l’initiative en février, SII augmentera ce chiffre à 50 millions par mois à partir d’avril environ, tout en vendant simultanément 30 à 40 millions de doses chaque mois à l’Inde, a ajouté Poonawalla.


SII a déjà vendu 11 millions de doses au gouvernement indien, qui doit lancer ce samedi une campagne de vaccination de masse. Poonawalla a déclaré que sa société familiale, qui a été fondée par son père Cyrus Poonawalla en 1966, est bien placée pour distribuer 1 milliard de doses de vaccins cette année, COVAX ayant la possibilité d’acheter 450 millions de chacun des vaccins AstraZeneca et Novavax.


Outre le Brésil et le Bangladesh, qui devraient bientôt s’approvisionner en AstraZeneca tirés par SII, Poonawalla a déclaré que la société basée à Pune avait également été « approchée » par le Maroc, l’Afrique du Sud et l’Arabie saoudite.  Cité par Mint, Poonawalla a précisé dans ce sens que « la société était en pourparlers pour vendre des vaccins au Maroc, en Afrique du Sud et en Arabie saoudite, tout en ajoutant que la priorité était l’Inde ». Il a aussi déclaré que « la société montait en charge actuellement en Inde et qu’elle approvisionnerait d’autres pays d’ici la fin du mois de janvier ».

 

De son côté, le ministre des Affaires étrangères indien a lui-même déclaré  : « Nous déciderons sur les exportations…  dans les prochaines semaines (…) après avoir obtenu plus de visibilité sur notre propre consommation ».


Le ministère de la Santé avait annoncé le 6 janvier avoir délivré son autorisation d’urgence au vaccin fabriqué sous licence par l’Indien SII auprès d’AstraZeneca et que la « commande » concernait 25 millions de doses. Aucune date précise de réception n’a été communiquée à ce jour

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct