En off
Les confidentiels du monde des affaires et des cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
12.08.2021 à 18 H 00 • Mis à jour le 12.08.2021 à 18 H 00
Par
Tourisme

L’ONMT de nouveau à la recherche d’un prestataire pour sa plateforme nationale open-data

L’Office national marocain du tourisme (ONMT) reprend la recherche d’un prestataire pour la réalisation d’une plateforme open data nationale pour le tourisme. En juillet dernier, aucun candidat n’avait été retenu au terme de la réunion de la commission des achats. Trois concurrents étaient en lice pour ce marché à six millions de dirhams : le groupement des sociétés Data Tourisme, MAD Communication, Genious Communications et Emergie Business, ainsi que Geomatic et Moza Partners.


Une source proche du dossier nous avait expliqué qu’ « aucune des offres des trois concurrents n’avait dépassé la phase de l’étude administrative, d’où le retour à la case départ ». En mars, le groupement réunissant Data Tourisme, Havas Madcom, Genious et EBF avait été classé premier de l’appel à manifestation d’intérêt lancé par l’ONMT pour tâter le marché.


L’objectif, pour l’ONMT, est de faciliter l’accès aux données publiques d’information touristique, à travers « une technologie capable d’agréger, de traiter, de trier, normaliser puis stocker dans une base nationale mise à jour en permanence », ainsi qu’une « ontologie nationale permettant de retranscrire l’intégralité des données touristiques en un vocabulaire et un format uniformisé ».

 

La plateforme est destinée au grand public, qu’il s’agisse d’un voyageur potentiel ou un futur opérateur en quête de données mais aussi aux professionnels du secteur. Pour ces derniers (institutionnels, opérateurs, investisseurs, médias), un « espace pro » devra leur permettre de gérer les contacts (réservation, service client, communication, etc.), l’accès aux canaux officiels de communication publics et privés ainsi qu’à un classement des établissements par score e-réputation et la popularité sur les réseaux sociaux.

 

Au total, ce sont 16 secteurs d’activités (hôtellerie, restauration, guides touristiques…) et près de 40 000 points d’intérêts (musées et autres sites culturels, hôtels, festivals, agences de voyage…) qui seront centralisés par cette plateforme. « Les responsables d’établissements pourront y mettre à jour leurs informations et lier leurs profils sociaux. Une fois renseigné, le responsable du POI [point of interest, ndlr] devrait pouvoir vérifier la validité des données brutes collectées automatiquement », indique-t-on. Cet espace professionnel servirait, entre autres, à la gestion des réservations, au service client ou encore à l’accès aux canaux officiels de communication publics et privés.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu