S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
10.04.2017 à 07 H 41 • Mis à jour le 18.04.2017 à 19 H 52 • Temps de lecture : 4 minutes
Par La rédaction

10.04 – Jour 1 : le change parallèle et la baraka de Nahnah


  • Abdelarazak Makri, président du MSP, a entamé la campagne électorale par un recueillement au cimetière d’El Alia, à Alger, sur la tombe de Mahfoud Nanhah, chef historique des Frères musulmans en Algérie et fondateur de Hamas, ancêtre du MSP.
  • Moussa Touati, président du Front national algérien (FNA), à El Attaf (Ain Defla) : « Appeler au boycott est un acte irresponsable. C’est le maintien du statu quo ».
  • Amara Benyounes, président du MPA, à la radio : « Nous espérons préserver la troisième place que nous avons eue lors des dernières élections municipales » en 2012.
  • À Khenchela, Djamel Ould Abbes, secrétaire général du FLN, promet de raccorder cette wilaya à l’autoroute Est-Ouest et d’y développer des projets ferroviaires. À Batna, il a promis de relancer les projets « gelés ».

  • Le FFS a entamé la campagne électorale à Ghardaia où il n’a pourtant pas présenté de liste électorale. Abdelmalek Bouchafa, Premier secrétaire du parti, a expliqué : « Nous sommes présents ici pour donner de l’espoir aux habitants et contribuer à la réduction de l’exclusion. Ghardaia est l’exemple concret de la citoyenneté ».
  • Ahmed Ouyahia, secrétaire général du RND, à Guelma : « Nous sommes des sunnites et des malékites, pas des chiites et des Ahmadis. Et grâce à la Réconciliation nationale, nos enfants n’ont pas rejoint Daech ».

  • Louisa Hanoune, secrétaire générale du Parti des travailleurs, à Bordj Bou Arreridj : « La dégradation de la situation actuelle est notamment liée au rapport entre l’argent sale, la politique et les appareils de l’État ».
  • Belkacem Sahli, secrétaire général de l’Alliance nationale républicaine (ANR), a lancé la campagne à partir de Marseille (France) où il a tenu un meeting électoral.
  • Amar Ghoul, leader de Tajamou’e Amal El Jazair (Taj), s’est adressé aux jeunes à Tiaret : « Éloignez-vous des idées de Daech et de la Harga ! ». À Tissemsilt, il les a appelés à « faire face aux complots qui se trament contre l’Algérie ».
  • Abdelarazak Makri et Abdelmadjid Menasra, président du Front du changement, ont lancé la campagne en plantant des roses blanches au niveau de la place Émir Abdelkader à la rue Larbi Ben M’Hidi, à Alger.

  • Les trois leaders de la coalition islamiste El Itihad, formé d’El Adala, d’El Bina et d’Ennahda, ont choisi la maison qui a abrité le Groupe historique des 22 à El Madania à Alger pour lancer la campagne.
  • Abdelaziz Belaid, président du Front El Moustakbal, à Alger : « 11 % des candidats du parti ont moins de 30 ans et la majorité d’entre eux ont un niveau universitaire ou secondaire ». La participation massive au vote empêche, selon lui, la manipulation des voix. « L’abstentionnisme n’est pas dans l’intérêt du peuple », a-t-il soutenu.

  • Abdelarazak Makri s’est déplacé à la rue Abane Ramdane à Alger pour rencontrer des jeunes « cambistes » et plaider pour « l’organisation du marché de la devise » et pour l’ouverture de bureaux de change en Algérie.
  • Mohcine Belabbes, président du RCD, a débuté la campagne en déposant une gerbe de fleurs au niveau du mémorial du 11 décembre 1960 à la rue Mohamed Belouizdad à Alger. Il a déclaré, lors d’une conférence de presse à Alger, qu’un nouveau départ reste possible en Algérie. « Rien n’est perdu devant la panique et le défaitisme du gouvernement qui distille la confusion à longueur de discours », a-t-il souligné. Il a appelé à « combattre le pessimisme ».

  • Mohamed Baghdad, président du Réseau algérien de la presse culturelle, a adressé une lettre à tous les candidats pour qu’ils n’oublient pas la “culture” dans leurs programmes.
  • Abdelkader Zoukh, wali d’Alger, a démenti, en marge d’une réunion ordinaire de l’APW, avoir traité les boycotteurs de « Hraymiya » (bandits). « On a fait une mauvaise interprétation de mes propos », a-t-il dit.
  • Des candidats de Taj ont lancé un tournoi de football à Bourouba après avoir rencontré des jeunes à Bab Ezzouar, à l’est d’Alger.

  • « On va mener la campagne zenga zenga », a déclaré Sid Ahmed Ferroukhi, tête de liste du FLN à Alger. « Le FLN ne vend pas du vent », a-t-il ajouté. Ses collaborateurs disent que l’ex-ministre de l’Agriculture et des Ressources en eau a choisi les rencontres de proximité. Ce lundi, il sera à Sidi M’hamed, El Madania et à El Mouradia.
  • La Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE) a appelé les candidats et les partis à faire « preuve d’esprit chevaleresque » durant la campagne. Une campagne qui doit se dérouler « dans le calme, la responsabilité, la sécurité et la sérénité publique ». La HIISE a prévenu contre les dépassements et le non respect de la loi.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
En continu
Plus d'infos en continu