Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
04.06.2017 à 17 H 52 • Mis à jour le 04.06.2017 à 23 H 19
Par
CEDEAO

Le Sénégal et Israël mettent fin à leur brouille diplomatique à Monrovia

Binyamin Netanyahu à son arrivée à Monrovia. KOBI GIDEON/GPO
Benjamin Netanyahu et Macky Sall ont convenu lors de leur réunion au Libéria qu'Israël renverrait immédiatement son ambassadeur au Sénégal et rétablirait ses programmes d'aide, et que le Sénégal appuiera désormais l'offre d'Israël de retrouver un statut d'observateur auprès de l'Union africaine

Israël et le Sénégal ont déclaré dimanche la fin de la crise diplomatique découlant du parrainage de Dakar d’une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU en décembre dernier. Une réconciliation actée lors d’une rencontre entre le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le président du Sénégal, Macky Sall, en marge de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), annonce le Jerusalem Post.


Le Sénégal –  avec la Nouvelle-Zélande, la Malaisie et le Venezuela –  avait adopté la résolution 2 334 du Conseil de sécurité de l’ONU, que les États-Unis ont autorisé à passer en n’opposant pas de veto. Israël avait alors rappelé ses ambassadeurs du Sénégal et de la Nouvelle-Zélande. Israël n’entretient pas de relations diplomatiques avec la Malaisie et le Venezuela. En outre, Israël avait gelé tous ses programmes d’aide au Sénégal.


Lire aussi : Pourquoi Mohammed VI n’ira pas au Sommet de la CEDEAO


Il a été convenu lors de la réunion de Monrovia qu’Israël renverrait immédiatement son ambassadeur au Sénégal et rétablirait ses programmes d’aide, et que le Sénégal appuiera désormais l’offre d’Israël de retrouver un statut d’observateur auprès de l’Union africaine.



Netanyahou a rencontré d’autres dirigeants africains au Liberia, y compris Ibrahim Boubacar Keita, le président du Mali, un pays qui n’a pas de relations diplomatiques avec Israël.


Netanyahou a également rencontré les dirigeants du Togo, de la Guinée et du Libéria et devait rencontrer les présidents du Cap-Vert et de la Côte d’Ivoire avant de retourner en Israël dimanche après-midi.