Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
05.09.2020 à 13 H 31 • Mis à jour le 05.09.2020 à 13 H 31
Par
Gaz

Le fisc exige 14 M$ à Sound Energy, la junior britannique évoque «un malentendu»

Une derrick de forage dans la zone de Tendrara appartenant à Sound Energy. PROACTIVE INVESTORS
Le contrôle fiscal a statué sur un redressement de 14 millions de dollars en raison d’un transfert d'intérêts entre deux de ses filiales. La firme britannique qui a concentré ses recherches de gaz dans l’Oriental, a déclaré que cette évaluation est basée sur « un malentendu » et la réfute formellement

La junior britannique Sound Energy PLC a vu son cours boursier dévisser après la décision prise par le fisc marocain de la redresser de 14 millions de dollars en raison d’un transfert d’intérêts entre deux de ses filiales.


Le contrôle fiscal effectué cette année sur les comptes de Sound Energy Morocco East Limited, filiale à 100 % de Sound Energy a concerné les exercices 2016, 2017 et 2018.


La firme a déclaré que cette évaluation est basée sur « un malentendu » et la réfute formellement. Pour l’explorateur gazier qui concentre ses recherches sur l’Oriental, la notification de la d’administration fiscale « a évalué des passifs supplémentaires en matière d’impôts sur les sociétés et de taxe sur la valeur ajoutée totalisant environ 14 millions de dollars en raison des changements de licence ».

 

Les changements de licence détaillés dans la notification concernent le permis de Tendrara Lakbir et le transfert d’intérêts de Sound Energy Morocco SARL à Sound Energy Morocco East Limited, Aussi, estime Sound Energy PLC, l’évaluation découle « d’un malentendu relatif aux changements de licence et, avec ses conseillers, s’engagera aux côtés de l’administration fiscale marocaine afin de clarifier ce malentendu et chercher à le résoudre ».


Les zones d'exploitation de Sound Energy. Infographie: Mohamed Drissi Kamili / Le Desk.

 

Sound Energy dispose de 30 jours à compter de la réception de la notification pour répondre et, « bien que la société s’engage de manière constructive avec l’administration fiscale marocaine afin de résoudre le malentendu, elle répondra à l’administration fiscale pour réfuter formellement l’appréciation et son fondement », déclare-on auprès de la junior.


Il y a un peu plus de deux mois, la jeune société a levé 2,75 millions de livres sterling pour atteindre un solde de trésorerie de 4,2 millions de livres sterling, à une date estimée à mars prochain.


L’explorateur s’est concentré sur les actifs gaziers en Italie et au Maroc mais a finalement déçu dans les deux pays.


Le portefeuille italien a été vendu à Coro Energy en avril 2018, alors que les actifs de Tendrara au Maroc devaient encore contenir 377 milliards de pieds cubes de gaz récupérable sur la base d’une analyse de seulement 1 % de la superficie totale du permis.


Cependant, en mai 2019, Sound Energy n’a pas validé son gisement de Tendrara et a donc lancé un processus de désinvestissement partiel.


Aucune transaction n’a encore été conclue, mais entre-temps, le directeur général James Parsons, le directeur financier JJ Traynor et le directeur de l’exploration Brian Mitchener, ont tous quitté le navire.


 Lire aussi notre enquête  : Les « princes de Talsint » dans le futur jackpot de Sound Energy