En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
15.10.2021 à 20 H 45 • Mis à jour le 15.10.2021 à 20 H 45
Par
Gaz

Barge flottante pour GNL : la consultation des offres prolongée de 10 jours

Le ministère de la Transition énergétique et du Développement durable a annoncé, vendredi, le prolongement de 10 jours de la période de consultation des offres déposées dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt pour la construction et l’exploitation d’une unité flottante de stockage et de regazéification du gaz naturel liquéfié (FSRU) au Maroc.


L’importance de ce projet et les conditions du marché national et régional ont suscité l’intérêt d’un nombre important de sociétés nationales et internationales, a souligné le ministère dans un communiqué, décidant ainsi de prolonger, de 10 jours à partir du 15 octobre, la période de consultation des offres reçues dans le cadre de cet appel lancé le 23 mars dernier.


Cette prolongation, explique le ministère, est motivée par l’engouement des opérateurs et la captation de nouvelles opportunités dans un schéma accéléré, afin d’assurer plus de visibilité pour les prochaines étapes de la réalisation.


Durant cette prolongation, ajoute la même source, les soumissionnaires pourront répondre à la demande d’informations complémentaires aux offres déposées, le 15 mai dernier, en tenant compte de l’ajout d’un site supplémentaire, au Nord du Royaume, tout en détaillant la structuration du financement envisagé ainsi que les conditions du contrat d’approvisionnement en gaz.


Les sociétés ayant manifesté leur intérêt sont contactées par l’administration à l’effet d’affiner les offres et présenter un modèle d’approvisionnement permettant la sécurité de l’approvisionnement pour le Maroc, fait savoir le ministère.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct